Les violences à l'hôpital ont doublé

le
0
Personnels hospitaliers et médecins, qui notent une hausse de 80 % des incidents en cinq ans, demandent des mesures.

Agent d'accueil menacée avec un couteau de boucher aux urgences de Bourgoin-Jallieu (Isère). Coups de feu tirés à celles de Delafontaine, à Saint-Denis. Infirmier blessé à l'arme blanche à La Conception, à Marseille. Entre le 18 et le 25 août, les actes graves de violence se sont multipliés dans les hôpitaux, mettant en lumière ce qui semble bien devenu un phénomène préoccupant.

L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) vient de tirer la sonnette d'alarme. Elle exhorte dans un communiqué les ministres de la Santé et de l'Intérieur, Marisol Touraine et Manuel Valls, à «répondre concrètement à ces situations explosives et intenables, tant pour les usagers du service public que pour soignants et médecins». En cinq ans, précise l'Amuf, les agressions contre le personnel de santé «ont augmenté de plus de 80 %».

Mais les urg...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant