Les vins français dans le collimateur des Chinois

le
0
Les professionnels du secteur viticole redoutent la menace de l'empire du Milieu de surtaxer leurs vins.

«C'est une mesure de rétorsion complètement disproportionnée, s'indigne Valmy Nicolas, cogérant des domaines de La Conseillère, à Pomerol, et de Château Figeac, dans le Bordelais, dont la clientèle chinoise génère désormais un quart de l'activité. Elle pourrait avoir un impact catastrophique sur la filière viticole française.»

L'annonce de l'ouverture d'une enquête sur les importations de vin de l'Union européenne en Chine fait trembler l'ensemble du secteur viticole. Les professionnels redoutent la menace de l'empire du Milieu de surtaxer leurs vins. Ils se considèrent comme «une victime collatérale du conflit sur les panneaux solaires», dixit Louis Fabrice Latour, président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux. «L'instrumentalisation de notre secteur est particulièrement regrettable, ajoute-t-il. Le secteur du vin est un bon exemp...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant