Les villes qui ont augmenté leur taux d'imposition en 2015 : le point

le
1

Début 2015, une hausse des impôts locaux se profilait. En définitive, un tiers des villes de plus de 50 000 habitants ont fait le choix d'augmenter leurs taux d'imposition. Le point en détail.

Une augmentation redoutée

Les maires de France ont eu à faire face, cette année, à une baisse de leurs dotations. Face à ce problème budgétaire et à la nécessité de faire des économies, l'augmentation des impôts locaux était une option. Elle était d'ailleurs redoutée, dès le début 2015. Or, une récente étude révèle que sur 118 villes de plus de 50 000 habitants, les deuxtiers n'ont pas enregistré de hausse de leur taux d'imposition. Seule la revalorisation de 0,9% de la valeur locative, votée par les parlementaires, a pu faire augmenter la taxe d'habitation.

Des hausses significatives

Malgré ce bilan globalement favorable aux contribuables, certaines villes ont opté pour une augmentation fiscale. C'est le cas en particulier à Toulouse, où la taxe d'habitation s'est envolée en 2015, en gagnant près de 12,5%. À Chambéry et Charleville-Mézières, la hausse a été de 7%. Les Lyonnais s'en sont légèrement mieux sortis avec une augmentation de 5%, 4,62% pour les Bordelais et 4,21% pour les Marseillais.

Des baisses à observer

Dans ce contexte, certaines villes se distinguent par une baisse de leurs impôts locaux. C'est le cas à Laval, à Tourcoing et au Mans, mais aussi à Caen, Pau, Nice, La Seyne-sur-Mer ou encore Le Blanc Mesnil, où la taxe d'habitation a même diminué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1187298 le mercredi 11 jan 2012 à 16:49

    QUEL TAUX POUR 5000EUROS PENDANS 3OU 4 ANS?