Les villes où l'on paie le plus d'impôt en France

le
0

En France, les impôts locaux représentent à la fois la taxe d'habitation et la taxe foncière. Leur montant varie selon les communes. Le point sur les tendances du classement.

Les villes chères

L'organisme associatif, Forum pour la gestion des villes, a communiqué ses chiffres portant sur le niveau des impôts locaux dans les quarante plus grandes villes françaises. Montpellier est sans conteste en tête du classement, avec une moyenne de 2000 € de taxes pour un couple propriétaire, avec deux enfants. Le surcoût par rapport à la moyenne nationale est de 400 €.

En deuxième et troisième position, on trouve Nîmes et Argenteuil, tandis que Bordeaux se classe quatrième, devant Montreuil et Amiens, avec un montant d'impôts locaux dépassant en tous les cas 1800 €. Nantes se situe pour sa part à la moyenne nationale, avec 1600 €.

Le cas de la capitale

Dans ce classement, Paris s'impose comme la ville où l'on doit s'acquitter du plus faible montant d'impôts locaux. La moyenne est effectivement de 840 €, soit la moitié du niveau national. Cela se compense par les droits de mutation réglés lors d'un achat immobilier, plus élevés.

Les taxes foncières et d'habitation ont néanmoins enregistré une augmentation de 17 % au cours des sept dernières années.

Les villes en baisse

Malgré une tendance globale à la hausse, certaines communes ont bénéficié d'une baisse de leurs impôts locaux. C'est le cas par exemple d'Ajaccio, ou encore d'Épinay-sur-Seine, en région parisienne, avec une baisse de plus de 4 % depuis 2009.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant