Les vies sans espoir des paysans indiens

le
0
Plus de 17.000 suicides lors de la seule année 2009, près d'un quart de million depuis 1997.

Trop de pluies ou pas assez, des engrais utilisés à mauvais escient, des monceaux de dettes... Pour nombre de paysans du sous-continent, la santé insolente de l'économie indienne reste une vue de l'esprit. Signe du grand désespoir qui hante encore les zones rurales en Inde, le taux de suicide des paysans continue de grimper à un rythme alarmant.

Fin décembre, alors que la Bourse s'envolait à Bombay, le rapport publié par le National Crime Records Bureau (NCRB) est tombé comme un couperet: 2009 a été une «année record». Une année au cours de laquelle 17.368 agriculteurs se sont donné la mort, soit le chiffre le plus élevé en six ans. Cela signifie, relève Palagummi Sainath, expert en questions rurales, «que depuis 1997, près d'un quart de million de paysans se sont suicidés en Inde. Force est de constater que la pauvreté gagne du terrain dans l'Inde rurale».

Pesticide dans le soda

Cette misère débouche sur un recul de l'alphabétisation, relève-t-i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant