Les victimes de la «Madoff» tourangelle sous le choc

le
0
Quarante personnes dupées par Sylviane Hamon se sont déjà fait connaître. Elles se disent «abasourdies», son mari semble «subir sans comprendre».

À Benais, les habitants sont cois. Ce petit village d'Indre-et-Loire, entre Bourgueil et Chinon, est dans l'effarement depuis l'interpellation, lundi, de Sylviane Hamon, surnommée la «Madoff en jupons». Jeudi matin, une trentaine de victimes qui se disent «abasourdies» et «honteuses» passaient le porche de la gendarmerie de Chinon, la mine ombrageuse, pour assister à une réunion d'information organisée par l'Association d'aide aux victimes d'infractions pénales, à la demande du parquet de Tours. 40 se sont déjà fait connaître, 20 à 30 plaintes sont à ce jour déposées.

Mère de famille affable, cette ex-employée de banque, conseillère municipale de la bourgade de 2001 à 2008, est accusée d'avoir escroqué une centaine de personnes depuis 2006 pour un montant avoisinant les 3 millions d'euros. Elle a été mise en examen et écrouée mardi pour abus de confiance et exercice illégal de la profession de banquier. Rodé, le système reprenait le schéma des escr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant