Les victimes de l'amiante pourraient garder leurs indemnités

le
0
Jean-Marc Ayrault et Marisol Touraine demandent au Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante un «traitement favorable», malgré un arrêt de la cour d'appel de Douai qui avait condamné 57 personnes à rembourser une partie de leurs indemnités. Avec une vidéo BFMTV

Le gouvernement veut mettre fin au scandale. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, ont présenté jeudi leur proposition concernant le dossier des victimes de l'amiante. Jean-Marc Ayrault a confirmé la décision de sa ministre de demander «un traitement favorable» pour une cinquantaine de victimes de l'amiante contraintes à rembourser au Fiva, l'organisme sous tutelle du ministère de la Santé, une partie importante des indemnisations déjà versées du fait de leur maladie. Pour la ministre Marisol Touraine, «s'il ne lui appartient pas de commenter les décisions de justice qui s'imposent à tous, le ministère partage l'inquiétude des victimes concernées par cette nouvelle épreuve», explique-t-elle dans un communiqué.

Cette initiative vient contredire un arrêt de la cour d'appel de Douai du 27 octobre 2011 qui avait conforté la demande du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva) de revoir à la baiss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant