Les vestales de la «République de Tahrir»

le
0
REPORTAGE - Des milliers de femmes de tous âges et de toutes conditions se relaient dans les rassemblement au centre du Caire

De notre envoyé spécial au Caire

Certaines portent le foulard, d'autres le niqab, d'autres encore un jean moulant, des Converse et un pull coloré. Depuis le 25 janvier, des milliers de femmes de tous âges et de toutes conditions se relaient place Tahrir, dans le centre du Caire, vestales consciencieuses de la révolte égyptienne. Traditionnellement tenues à l'écart des manifestations politiques, elles ont cette fois bravé la norme sociale et parfois la réprobation de leur famille pour épauler les manifestants. Deux d'entre elles au moins ont trouvé la mort dans les violents affrontements des derniers jours.

Mère de trois filles, Manel Ali n'a manqué aucun rassemblement depuis le 5 février. Chaque après-midi, avec l'accord de son mari, elle vient accompagnée de ses deux aînées soutenir ceux qui campent place Tahrir et crier son rejet du régime incarné par Hosni Moubarak. «Nous, les femmes, sommes les plus directement concernées par les problèmes de sociét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant