Les Verts se déchirent sur le traité européen

le
1
Jean-Vincent Placé et François de Rugy menacent de ne pas le vote, Eva Joly réclame un référendum tandis que Daniel Cohn-Bendit fait valoir la solidarité gouvernementale.

La Rochelle contre Poitiers. En faisant sa rentrée politique à Poitiers, à l'université d'été d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Ségolène Royal a marqué les esprits. L'ancienne candidate à la présidentielle en 2007, battue lourdement aux dernières législatives dans la circonscription de La Rochelle, avait annoncé qu'elle sécherait l'université du PS pour cause de déplacement opportun à l'Internationale socialiste en Afrique du Sud. Accueillie par Pascal Durand, nouveau secrétaire national d'EELV, et Dominique Voynet, maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), Ségolène Royal a été chaleureusement applaudie par un amphithéâtre bondé. «La croissance verte est un levier de sortie de la crise très efficace compatible avec un nouveau modèle social», a-t-elle expliqué.

Pourtant, tout n'est pas rose chez les Verts. La rentrée s'annonce compliquée avec la recherche d'une position commune sur le traité européen, au risque de fragiliser la solidarité gouvernemen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 le jeudi 23 aout 2012 à 11:51

    PaLes verts parlent beaucoup, mais ils sont très bien élevés, sauf peut-être le Père Noël. Ils ne cracheront donc pas dans la soupe.