Les Verts ouvrent un nouveau front à gauche

le
0
Jean-Vincent Placé a appelé les lycéens à manifester pour le retour de Leonarda.

Quatre jours après les déclarations du chef de l'État sur Leonarda, Jean-Vincent Placé a glissé mardi une pièce dans le Jukebox et relancé la machine de la discorde entre écologistes et socialistes. Jusqu'à la rupture? Le patron des sénateurs écologistes a jugé que «non», l'affaire Leonarda n'était «pas terminée». Il estime que François Hollande a pris une «mauvaise» décision en proposant à la jeune fille et à «elle seule» de revenir en France. «Ce n'est pas généreux, ce n'est pas un bon équilibre.» En conséquence, Placé a invité sur RTL «les lycéennes et les lycéens à manifester» le 5 novembre, date de la prochaine mobilisation.

Immédiatement, le sénateur Luc Carvounas, chargé au PS des relations avec les autres partis de gauche, a jugé ces propos «stupéfiants, pour ne pas dire irresponsables». «Il se trompe, a-t-il expliqué au Figaro, lorsqu'il appelle la jeunesse à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant