Les Verts durcissent le ton contre le gouvernement

le
2
Les Verts durcissent le ton contre le gouvernement
Les Verts durcissent le ton contre le gouvernement

«Les socialistes doivent être loyaux», avait prévenu Manuel Valls dans nos colonnes alors que l'heure des bilans pour le premier anniversaire du président Hollande approchait. Peut-être le ministre de l'Intérieur regrette-t-il de n'avoir inclu les écologistes du gouvernement dans la consigne. Ces derniers viennent d'approuver une motion de synthèse initiée par leur parti Europe-Ecologie-Les Verts pour réveiller un gouvernement trop lent selon eux. Les deux ministres Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement) ont ainsi soutenu «l'inquiétude» des écologistes face à «l'orientation économique du gouvernement et son refus d'écouter toutes les composantes de sa majorité».

« La solidarité, ce n'est pas la soumission »

Le fait de participer à ce gouvernement socialiste n'est pour autant pas un problème. Les écolos n'entendent pas le quitter pour l'instant, préférant «faire bouger les lignes» de l'intérieur. D'ailleurs, «on dit les mêmes choses mais on les dit de manière un peu plus forte», assure Pascal Durand, secrétaire national d'EE-LV. «On a le droit d'être dedans et de critiquer», a encore justifié le numéro un des écolos pour qui «la solidarité, ce n'est pas la soumission». C'est en outre «une très bonne chose que les écologistes et qu'Europe-Ecologie-Les Verts, parti membre de la majorité, s'expriment sur le cap politique du gouvernement», a insisté Cécile Duflot. «J'ai lu la motion avec intérêt, j'en partage quasiment la totalité des mots, je pense que c'est essentiel de faire revivre le débat politique au sein de la majorité», a-t-elle ajouté estimant que «nous avons besoin de redonner l'envie de politique». «Le parti joue son rôle», a lui tranché Pascal Canfin.

L'eurodéputé Yannick Jadot a considéré que son parti passait ainsi à «une logique de proposition». Samedi, dans une interview à Libération, Pascal Durand a fustigé «l'absence d'imagination» du...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G le dimanche 26 mai 2013 à 16:50

    duflot qui milite vert a elle l'électricité nucléaire chez elle.a elle une voiture.prend elle l'avion.........bref ,en réalité duflot qui fait la morale aux français détruit la planète plus qu'un français lambda.

  • M1961G le dimanche 26 mai 2013 à 16:47

    vert + gauche + syndicat = chômage .la compétitivité des entreprises passera par le gaz de schiste ,le nucléaire et surement pas par l'éolien ,le solaire qui est et restera une énergie chère.grâce au écolos ,les usines ferment car la sécurité et l'environnement pèsent sur la rentabilité.travail ou chômage ,demain il faudra choisir.les verts veulent que les industries ferment et que la france s'oriente sur le tourisme à 100%.