Les Verts demandent à Joly de «jouer plus collectif»

le
1
Une réunion a eu lieu avec Duflot pour «recadrer» la parole de la candidate.

Le mal est fait. Eva Joly a beau avoir, sous la pression de ses propres amis, rétropédalé dans la journée de mercredi, en affirmant à l'AFP que dans son «esprit il n'y a jamais eu de doute sur le fait qu'[elle appellerait] à voter pour François Hollande s'il est en tête de la gauche au premier tour» de la présidentielle de 2012, le mal est fait. En ayant refusé, un peu plus tôt, mercredi matin sur RTL, de dire si elle appellerait à voter pour le candidat socialiste au second tour, la candidate d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) a déclenché une nouvelle crise à gauche.

Après des négociations, déjà pour le moins mouvementées, la semaine dernière, autour de l'accord de législature entre le PS et EELV, l'attitude d'Eva Joly a fini par laisser K-O mercredi bien des militants écologistes. À commencer par son propre porte-parole, l'eurodéputé Yannick Jadot, qui a aussitôt annoncé qu'il quittait son équipe de campagne. Comme lui, de nombreux écolos ne comprenne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ahariga1 le jeudi 24 nov 2011 à 07:42

    Mme Joly serait-elle une véritable écologiste et les autres des oppprnistes visant des avantages (l'écologie?)