Les Verts chargent le Medef de Gattaz

le
6
Les Verts chargent le Medef de Gattaz
Les Verts chargent le Medef de Gattaz

«Le Medef est une plaie pour la France, il faut arriver à le dire, à le faire comprendre.» Les écologistes, leur secrétaire national Pascal Durand en tête, n'ont pas de mots assez durs pour fustiger l'organisation patronale et son président Pierre Gattaz, ce jeudi. C'est que la tension est montée d'un cran alors que s'achevait le débat national sur la transition énergétique. En cause, l'annonce par le Medef de son refus d'endosser les «recommandations» finales, avant qu'un consensus ne se dessine plus tard dans l'après-midi.

«Le Medef a participé de bout en bout, ils sont corédacteurs des conclusions des groupes de travail, ils ne peuvent pas dire aujourd'hui que les recommandations ne les engagent pas», a contré le député EELV Denis Baupin, tandis que son parti appelait dans un communiqué à «refuser le coup de force du Medef», dénonçant «son attitude réactionnaire».

Durand fustige un patronat «arriéré»

«Le Medef a réussi un miracle. Trente ans après, ils ont à leur tête un fils à papa plus réactionnaire que son père», a encore taclé, selon le «JDD», Pascal Durand, visant cette fois directement le président du Medef, Pierre Gattaz. Le père de ce dernier, Yvon, était lui-même à la tête de l'organisation patronale, appelée alors CNPF, voilà près de trente ans. Durand a fustigé «ce patronat qui est le plus arriéré, le plus conservateur et le plus réactionnaire que la planète porte».

Un patronat avec lequel il ne sera pas possible de «penser un monde différent», a renchéri le secrétaire national d'EELV, appelant au micro de BFMTV le gouvernement à «aller contre ces conservatisme». De toute façon, selon le coprésident du groupe EELV à l'Assemblée, François de Rugy, «M. Gattaz joue un rôle d'opposant politique», se «substituant à l'UMP».

Dans le rôle de pacificateur, le tout nouveau ministre de l'Ecologie Philippe Martin a préféré voir le verre à moitié plein : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le jeudi 18 juil 2013 à 18:21

    Même si M. durand lui a eu des parents et grands parents anti fascistes ! Le talent n'est pas toujours héréditaire, ni chez Gattaz, ni chez Durand !

  • manx750 le jeudi 18 juil 2013 à 18:20

    rené dumont in Wikipedia : "Il écrit, pendant la Seconde Guerre mondiale, des articles dans La Terre française, l'« Hebdomadaire de l'agriculture et de l'artisanat » contrôlé comme toute la presse française par le gouvernement du Maréchal Pétain et prônant entre autres choses le corporatisme agricole..." Et M. DURAND a soutenu la candidature presidentielle de René DUMONT ! CQFD ! Parlons donc des "pères" !

  • manx750 le jeudi 18 juil 2013 à 18:15

    Mettre en cause l'attitude du père pour attquer les fils c'est beau c'est grand c'est vert ! comme René Dumont ou Cousteau qui ont collaboré, comme Sartre, pendant la guerre ? comme le père de Tasca ou de Jospin qui ont eu des "soucis" à la Libération ? comme Mitterrand décoré par le maréchal Pétain de la Francique ? On peut balancer comme les verts !

  • dhote le jeudi 18 juil 2013 à 17:39

    Quand on analyse la composition de la tète du parti des verts on n'est pas surpris des déclarations de Durand ...

  • bordo le jeudi 18 juil 2013 à 17:25

    Les écolos sont vraiment des khmers verts. Si on n'adhère pas à leur religion, c'est l'anathème, avec le petit rappel stalinien : n'oublions pas de dénigrer à titre personnel l'opposant pour dénigrer son message. Gattaz devient ainsi un fils à papa. Cet acharnement à détruire le capitalisme (en fait c'est leur objectif) et leur rejet de la démocratie (qui a vu un écolo vraiment élu, sans accord avec les socialistes ?), montre leur vraie nature.

  • cverger4 le jeudi 18 juil 2013 à 17:16

    Les écolos sont également une plaie pour la France ils vont mener le pays à la ruine