Les Verts "bienvenus" pour contribuer à la politique-Hollande

le
3

(Actualisé avec de Rugy) PARIS, 5 février (Reuters) - Les écologistes "n'ont pas le monopole de l'écologie" mais ils sont "les bienvenus" pour contribuer à la politique du gouvernement en la matière, a déclaré jeudi François Hollande. Les trois ministres Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont quitté le gouvernement début 2014, quand Manuel Valls a été nommé Premier ministre. Jean-Vincent Placé, leur chef de file au Sénat, a dit mardi souhaiter leur retour au gouvernement dès cette année, jugeant "complètement irresponsable" le rapprochement engagé par certains de ses dirigeants avec le Front de gauche. ID:nL6N0VD3SH Les écologistes "n'ont pas le monopole de l'écologie", a déclaré jeudi François Hollande lors d'une conférence de presse. "La France doit être un pays écologique (...) parce que c'est une source de croissance. Si les écologistes veulent venir participer à cette politique, ils sont les bienvenus", a-t-il ajouté. François de Rugy, co-président du groupe écologiste de l'Assemblée, s'est montré prudent à propos de la proposition du chef de l'Etat. "Nous sommes, évidemment, disponibles pour discuter de tout cela mais nous n'avons pas envie de tout rabaisser au niveau de savoir si le parti Europe Ecologie-Les Verts est prêt à revenir au gouvernement", a-t-il dit à Reuters. "Ça c'est la petite politique qui est quand même un peu dérisoire face à l'ampleur des enjeux." Une grande conférence sur le climat doit se tenir à Paris à la fin de l'année et François Hollande a répété jeudi que la France se devait d'être "exemplaire" afin d'y obtenir un accord global contraignant contre le réchauffement climatique. "Si la France et l'Europe ne montrent pas l'exemple, nous ne pourrons pas convaincre la Chine et les Etats-Unis", a-t-il dit, appelant de ses voeux une Union européenne de l'énergie. Le président français a annoncé une série de déplacements tout au long de l'année sur le thème de l'environnement. Il se rendra ainsi fin février aux Philippines avec Nicolas Hulot, son conseiller pour la protection de l'environnement. Depuis ce pays, choisi "parce que c'est un des pays qui a été touché (...) par des catastrophes naturelles", il lancera "un appel" à la mobilisation des sociétés civiles, a-t-il précisé. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le jeudi 5 fév 2015 à 18:32

    Il reste encore quelques pans de l'économie qui tiennent vaguement debout, toute aide des écolos est la bienvenue pour finir le boulot.

  • charleco le jeudi 5 fév 2015 à 17:51

    Les Verts, merci bien, on a vu ce que ça donne.

  • M8252219 le jeudi 5 fév 2015 à 16:38

    Ce n'est pas avec eux que le chômage va baisser Dynamite Duflot a mis l'immobilier parterre , les terroristes verts interdisent l'aéroport de ND landes et le réservoir de Steven: Occupation des lieux interdisant toute mise en œuvre et un peu partout bloquent des projets.