Les verrues, revers des sorties à la pisicine

le
0
DERMATOLOGIE- La fréquentation estivale des piscines entraîne une recrudescence des verrues. Une contamination dont le virus responsable est le papilomavirus et qui affecte 7 à 10 % de la population. » Des verrues d'importance variable

La piscine fait partie des joies de l'été, surtout lorsque celui-ci est bien chaud. Pour certains, elle laisse cependant des souvenirs gênants ou même douloureux: les verrues. Elles sont fréquentes puisqu'elles affectent 7 % à 10 % de la population et sont très contagieuses. Le virus responsable, de la famille des papillomavirus, est particulièrement résistant. Il pénètre dans la peau lorsqu'elle présente des micro-coupures, d'autant plus accessibles que la peau est ramollie par l'eau.

La contamination se fait donc le plus souvent dans les lieux humides comme les piscines, les vestiaires, les salles de gymnastique équipées de tapis de sol. Les verrues sont plus fréquentes chez les enfants, qui n'ont pas encore acquis un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant