Les ventes de pilules de 3e génération reculent

le
0
Deux mois après l'alerte sur les risques des contraceptifs de troisième et quatrième génération, l'Agence du médicament rapporte une forte baisse des ventes et annonce de nouvelles mesures visant à réduire encore leur prescription.

o Les prescriptions chutent

La vente des pilules de 3e et 4e génération a baissé de 25% depuis la fin de l'année de 2012, c'est-à-dire dans la foulée du premier dépôt de plainte d'une jeune femme victime d'un accident vasculaire cérébral. Les autorités sanitaires avaient commencé à communiquer dès septembre sur l'augmentation du risque thromboembolique lié à ces contraceptifs, en annonçant leur déremboursement.

Globalement, les ventes de pilules, toutes générations confondues, enregistrent un recul de 3,5%. «À la suite de nos recommandations, les prescriptions des médecins ont rapidement évolué, ce qui permet de diminuer l'exposition au risque», se réjouit Dominique Maraninchi, directeur général...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant