Les ventes de Michael Kors se contractent plus que prévu

le
0
    10 août (Reuters) - Michael Kors  KORS.N  a annoncé mercredi 
une contraction plus forte que prévu de ses ventes à magasins 
comparables, en raison à la fois d'une moindre fréquentation et 
d'une baisse des dépenses des touristes confrontés à la vigueur 
du dollar. 
    Le fabricant américain de sacs à main et autres accessoires 
de mode a en outre avancé une prévision de chiffre d'affaires 
pour le trimestre en cours inférieure aux attentes des 
analystes. 
    L'action, en hausse de 25% depuis le début de l'année, 
cédait plus de 4% dans les échanges d'avant-Bourse. 
    Dans un contexte où les consommateurs se tournent de plus en 
plus vers internet pour leurs achats, Michael Kors a subi au 
premier trimestre de son exercice décalé une baisse de 7,4% de 
ses ventes à magasins comparables alors que les analystes 
s'attendaient en moyenne à un recul limité à 4,7% selon 
Consensus Metrix. 
    Il s'agit d'une cinquième baisse des ventes à périmètre 
constant sur les six derniers trimestres. 
    Les ventes dans la région Amériques, qui représentent plus 
de deux tiers du chiffre d'affaires du groupe, ont baissé de 5%. 
    Michael Kors s'attend désormais à des ventes comprises entre 
1,07 milliard et 1,09 milliard de dollars et à un bénéfice de 84 
à 88 cents par action sur le trimestre en cours. 
    Les analystes prévoyaient en moyenne des ventes à 1,11 
milliard de dollars (993 millions d'euros) pour ce même 
trimestre, selon Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Michael Kors prédit une contraction de l'ordre de 5% de ses 
ventes à magasins comparables sur le trimestre en cours. 
    Le bénéfice net a chuté de 15,7% à 146,3 millions de 
dollars, soit 83 cents par action, sur le trimestre clos le 2 
juillet. 
    Hors exceptionnels, le groupe a dégagé un bénéfice de 88 
cents par action alors que le consensus des analystes le donnait 
à 74 cents. 
    Le chiffre d'affaires global a légèrement progressé à 987,9 
millions de dollars, un résultat supérieur au consensus de 953 
millions de dollars, la progression des ventes en Europe et en 
Asie ayant plus que compensé la faiblesse de l'activité sur le 
continent américain. 
 
 (Jessica Kuruthukulangara et Subrat Patnaik à Bangalore; 
Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant