Les ventes de médicaments génériques repartent à la hausse

le
0
La stratégie de l'Assurance-maladie, qui a supprimé le tiers-payant aux patients exigeant les médicaments de marque, s'avère efficace. Les dépenses totales de médicaments reculent de presque 1 % en huit mois.

La stratégie progénérique de l'Assurance-maladie, relancée au printemps, fonctionne désormais à plein. Les dépenses de médicaments de la Sécu sont en effet en baisse de presque 1 % sur les huit premiers mois de l'année, sur une enveloppe de dépenses de plus de 10 milliards d'euros. «L'amélioration du taux de pénétration des médicaments génériques a un impact sensible» sur ces dépenses, se félicite la Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) dans un communiqué diffusé vendredi.

Ce taux a augmenté de 78,6 %, à la fin août, à plus de 80 % à la mi-septembre. Attention, ce taux ne signifie pas que 80 % des ­médicaments remboursés par la Sécu sont des génériques, mais plutôt que 80 % des médicaments inscrits au répertoire comme subs­tituables sont effectivement ­remplacés par des génériques. L'Assurance-maladie a fixé un objectif de 85 % à fin 2012 avec les pharmaciens.

Maîtrise des prescriptions

Pour y parvenir, la Cnam a di­rectement me

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant