Les ventes de logements neufs en repli

le
2
LES MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS SE STABILISENT, LES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS RECHUTENT
LES MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS SE STABILISENT, LES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS RECHUTENT

PARIS (Reuters) - Les mises en chantier de logements ont confirmé leur stabilisation à un faible niveau sur les trois mois à fin juillet, tandis que les ventes de logements neufs ont rechuté au deuxième trimestre après le rebond des trois mois précédents, selon les données publiées mardi par le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Sur les trois mois à fin juillet et en données corrigées des variations saisonnières, le nombre de logements mis en chantier progresse de 1,1%. Il recule de 0,4% sur le mois par rapport au mois précédent.

En données brutes, 26.902 logements ont été mis en chantier sur le mois et 84.759 sur la période de mai à juillet, en hausse de 4,7% par rapport à la période correspondante de 2012. Sur un an, le nombre de mises en chantier ressort à 342.151, en recul de 12,8%.

Le nombre de permis de construire de logements ressort en recul de 8,6% sur les trois mois à fin juillet par rapport aux trois mois précédents en données corrigées des variations saisonnières et de 2,7% sur le seul mois de juillet par rapport au mois précédent.

En données brutes, 35.862 permis de construire ont été délivrés en juillet et 103.070 sur les trois mois à fin juillet, en baisse de 21,7% par rapport à la période correspondante de 2012.

Sur un an, le nombre de permis de construire s'établit à 471.520, en baisse de 10,8% par rapport au cumul correspondant en 2012.

Au deuxième trimestre 2013, le niveau des stocks atteint 101.100 logements neufs proposés à la vente, soit 9,9% de plus qu'un an auparavant.

Les mises en vente sont en repli après la forte progression au premier trimestre. Elles s'inscrivent dans la tendance à la baisse observée depuis un an (-21,8% par rapport au deuxième trimestre 2012).

Les réservations à la vente sont en légère hausse (+2,2% par rapport au deuxième trimestre 2012), que ce soit dans le collectif (+1,9%) ou dans l'individuel (+5,6%).

Cette tendance s'accompagne d'une légère baisse du prix moyen : -2,6% pour le collectif et -3,2% dans l'individuel, selon le communiqué du ministère.

Le prix moyen des logements collectifs s'élève à 3.851 euros le mètre carré, le délai d'écoulement continuant de progresser depuis 2012, pour atteindre 4,6 trimestres. En 2011, un logement mettait en moyenne 2,6 trimestres pour se vendre.

Le prix de vente moyen des maisons neuves ressort à 247.000 euros au deuxième trimestre de cette année, celui des maisons de moins de 4 pièces progressant toutefois de 4,1%.

Après un fort recul en fin d'année 2012 suivi d'une reprise au premier trimestre, les mises en vente de maisons neuves repartent à la baisse avec 19,0% en moins depuis le dernier trimestre. Au final, les mises en vente ont diminué de 13,6 % depuis un an.

Fin juin 2013, l'encours de maisons disponibles s'élève à 10.890 maisons proposées à la vente. Il progresse de 10,1% comparativement à fin juin 2012.

Le délai d'écoulement reste élevé à 4,8 trimestres fin juin 2013. Un délai qui reste proche de celui observé un an plus tôt, relève le ministère dans son communiqué.

Marc Joanny, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le mardi 27 aout 2013 à 10:04

    Heureusement que JM.A considère que C.D. ministre du logement, est une des meilleures de son gouvt.!!!

  • ccondem1 le mardi 27 aout 2013 à 09:44

    C'est la reprise !