Les ventes de Dacia dérapent en France 

le
0
Les immatriculations de la marque low-cost de Renault ont chuté de moitié en juillet. Plus que d'autres, le constructeur de la Logan souffre de la fin de la prime à la casse et de celle accordée aux véhicules GPL.

Sévère sortie de route pour Dacia. Les immatriculations de la marque low-cost du groupe Renault (Sandero, Logan, Duster) se sont effondrées de 48,8 % en juillet, avec 4 577 modèles écoulés. Or ce mois «est important, car beaucoup de particuliers prennent livraison de leur voiture pour aller en vacances», rappelle François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Alors que les immatriculations de voitures neuves en France se sont repliées de 5,9 % dans l'ensemble le mois dernier, Dacia a été particulièrement touchée, tandis que Renault ne chutait que de 2,7 %.

Principale cause de cette dégringolade : la fin de la prime à la casse. La mesure est effective ­depuis le début de l'année, mais son effet sur les immatriculations ne se fait ressentir que quelques mois plus tard, le temps de livrer les véhicules commandés fin 2010.

Surtout, les répercussions de ce changement sont particulièrement sensibles sur les véhicules l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant