Les véhicules polluants exclus des villes

le
0
L'expérimentation doit commencer dans huit communes, dont Paris, Lyon et Nice.

Combien de véhicules ne pourront plus demain accéder aux grandes villes? La question, bien réelle - puisque des études sont menées dans ce sens -, a ressurgi brusquement après la parution d'un décret. Publié au Journal officiel il y a quelques jours, ce dernier énonce les peines prévues pour les usagers de la route qui, prochainement interdits d'accès aux villes, s'y risqueraient quand même: 135 euros pour les poids lourds, les bus et autocars, et 68 euros pour les autres véhicules. Le nombre de coups de bâton prévus est ainsi annoncé alors que rien n'a encore vu le jour...

Aujourd'hui, huit communes ou groupements de communes se sont portés candidats pour étudier la restriction du trafic en boutant hors de leurs rues les véhicules les plus polluants. Il s'agit de Paris, Saint-Denis, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Nice et Aix-en-Provence. À charge pour elles, et sous le pilotage de l'État, de ficeler un projet pour juillet prochain. Ensuite, un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant