« Les valorisations sur les émergents sont faibles » Anne-Laure Frischlander-Jacobson, BNY Mellon

le
0

Anne-Laure Frischlander-Jacobson, directeur général de BNY Mellon IM en France, souligne l'attractivité des valorisations des pays émergents par rapport aux pays développés. Les émergents ont des PER de 10 contre 17 sur les pays développés, note t-elle. En revanche, elle recommande de regarder les émergents avec beaucoup de sélectivité, ce qui n'était pas nécessaire avant.

Anne-Laure Frischlander-Jacobson, directeur général de BNY Mellon IM en France, était l'invitée de Direct Marchés présenté par Lucie Morlot.


Copyright (c) 2016 www.TVFinance.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant