Les valorisations sont historiquement attrayantes selon AlphaValue

le
0
(NEWSManagers.com) - Selon la société d' analyse financière indépendante AlphaValue qui organisait une conférence de presse mardi 5 octobre sur les stratégies d' investissement à mener au cours du quatrième trimestre 2010 , les inquiétudes sur les titres d'Etat et les excellents résultats des entreprises au premier semestre rendent les valorisations particulièrement bon marché. En chiffres, le marché européen défini au travers des 450 grosses capitalisations suivies par la société d'analyse offre un potentiel immédiat de 13% sur un " price earnings" pondéré 2010 de 12.5X.

" Les éléments relatifs à la progression des résultats sont très satisfaisants avec une hausse de 47% attendue sur 2010 grâce au redressement des secteurs en difficulté en 2009, dont les banques" , précise un communiqué, qui note que la progression de 16% anticipée en 2011 confirme une phase de normalisation et la cohérence découlant d' une analyse des résultats (+15% en 2010 et +14% en 2011).

Les révisions à la hausse des secteurs concernent notamment celui de l'automobile qui devient le troisième plus gros contributeur à la variation des résultats 2010. De leur côté, le secteur de la banque et celui du pétrole restent les deux premiers contributeurs aux révisions haussières, soit une situation logique compte tenu de leur taille. Les seules révisions négatives portent sur le secteur de l' assurance.

Par ailleurs, la lecture des marchés au travers d' une vision sectorielle n' est plus totalement pertinente, selon AlphaValue, qui constate que les secteurs et valeurs classés comme " value" continuent de sous-performer. Ainsi, le momentum de cours haussier est toujours très fort sur des valeurs déjà chères et donc classées comme " sell" ou " reduce" chez AlphaValue.
En outre, Alpha Value a noté que les tendances à venir sur le marché confirment l'intérêt pour les notions de croissance et de " deep cyclicals" . A l'inverse, les valeurs " value" et " régulées" font l' objet d' une forte désaffection, qui s'explique en partie par la faible progression des résultats attendus. De leur côté, les valeurs " émergentes" ne constituent pas non plus un thème porteur depuis plusieurs mois.

Enfin, le retard du CAC 40 sur les autres indices est désormais significatif, conclut Alpha Value, pour qui l'indice phare de la place de Paris parait notoirement bon marché.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant