Les valeurs suivies lundi à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a fini sur une hausse de 0,09% à 3.666,78 points, son rebond après sa forte baisse de vendredi (-1,6%) ayant été freiné par la résurgence des craintes autour du Portugal et par le début des résultats d'entreprises aux Etats-Unis, Alcoa publiant ses trimestriels dans la soirée.

* En tête du CAC 40, TECHNIP a pris 2,69% à 83,97 euros. Le groupe parapétrolier a annoncé un contrat "majeur" pour un projet pétrolier sous-marin au large des côtes de la République du Congo.

* L'OREAL a grimpé de 1,97% à 123,95 euros, la valeur ayant rebondi sur sa moyenne mobile à 20 jours pour revenir vers des plus hauts historiques, après avoir abandonné 4,55% au cours des deux séances précédentes.

Dans leur ensemble, les VALEURS DE CONSOMMATION, notamment le luxe, ont repris des couleurs après avoir fortement baissé vendredi sur des craintes liées à la grippe en Chine et à la baisse du yen. LVMH a avancé de 1,42% à 131,75 euros et PPR de 0,27% à 165,80 euros. Sur le SBF 120, HERMÈS a gagné 0,96% à 263,10 euros. CHRISTIAN DIOR a pris 1,55% à 127,80 euros.

L'indice des valeurs de consommation discrétionnaire (+0,81%) a signé la deuxième plus forte hausse sectorielles en Europe.

* La plus forte hausse sectorielle en Europe a été réalisée par la SANTÉ (+1,02%), dans le sillage de Novartis (+1,76%), porté selon des traders par un relèvement de recommandation de Bank of America-Merrill Lynch.

ESSILOR a avancé de 1,46% à 83,85 euros et SANOFI de 0,32% à 77,81 euros.

* EADS a gagné 1,12% à 38,71 euros. International Airlines Group, selon des sources industrielles, s'apprête à commander une vingtaine d'Airbus A350-1000.

* VIVENDI a progressé de 0,75% à 16,22 euros. Etisalat s'est assuré d'une facilité de crédit de huit milliards de dollars pour financer un éventuel rachat des 53% de Vivendi dans Maroc Telecom, selon des sources bancaires travaillant sur le dossier.

* Le secteur AUTOMOBILE a été à la peine après le report par l'italien Pirelli (-6,33%) de la présentation de son projet d'entreprise.

RENAULT a accusé la plus forte baisse du CAC 40 (-2,52% à 48,35 euros) après une progression de 1,38% au cours des deux séances précédentes.

MICHELIN a reculé de 0,84% à 62,80 euros et l'indice Stoxx 600 de l'automobile a perdu 0,2%.

* Les valeurs FINANCIÈRES ont pesé sur la tendance, les investisseurs s'inquiétant de la situation financière du Portugal après la décision de la Cour constitutionnelle de rejeter quatre des neuf mesures d'austérité prises par le gouvernement, obligeant celui-ci à revoir son plan d'économies.

CRÉDIT AGRICOLE a reculé de 2,36% à 6,118 euros. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a baissé de 1,18% à 25,095 euros, BNP Paribas de 0,27% à 39,16 euros et AXA de 0,46% à 13,105 euros.

L'indice Stoxx 600 des assurances (-0,9%) et celui des banques (0,75%) ont signé les deux plus forts replis sectoriels en Europe.

* En tête du SBF 120, KLÉPIERRE a grimpé de 2,7% à 31,165 euros, le titre ayant rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours pour repasser au-dessus de celle à 20 jours et aller tester une résistance technique autour de 31,30 euros.

* JCDECAUX a bondi de 2,31% à 20,40 euros alors que JP Morgan Cazenove a relevé son objectif de cours à 26,50 euros, contre 22,70 euros auparavant, tout en maintenant sa recommandation à "surpondérer".

* Plus forte baisse du SBF 120, CLUB MÉDITERRANÉE a perdu 3,03% à 12,81 euro, affecté par les craintes d'épidémie de grippe en Chine où le groupe de tourisme est implanté. Le titre retombe vers un support technique majeur à 12,4 euros.

* NICOX a lâché 3,02% à 2,57 euros, le titre, qui se traite sous sa moyenne mobile à 200 jours (à 2,68 euros), demeurant dans une configuration technique négative après avoir enfoncé la zone de support de 2,77 euros. Nicox gagne encore plus de 10% depuis le début de l'année.

* Très volatil, AIR FRANCE-KLM a reculé de 2,54% à 6,567 euros, après avoir perdu jusqu'à 4,57% en séance, Bank of America-Merrill Lynch ayant abaissé son conseil sur la valeur de neutre à sous-performance et son objectif de cours de 5,8 à 4,2 euros.

Blandine Hénault et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant