Les valeurs suivies en début d'après-midi à la Bourse de Paris

le
0
DANONE EN BAISSE EN DÉBUT D'APRÈS-MIDI À LA BOURSE DE PARIS
DANONE EN BAISSE EN DÉBUT D'APRÈS-MIDI À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 (+0,3% à 4.689,12 points à 14h) prolonge son rebond de la veille, dans le sillage de New York et des marchés asiatiques où les craintes sur l'économie américaine ont été momentanément apaisées.

* MONTUPET, dont la cotation avait été suspendue à sa demande jeudi, bondit de 14,6% à 71,01 euros au lendemain de l'annonce du projet de rachat de l'équipementier automobile par son concurrent canadien Linamar au prix de 71,53 euros par action.

* CARREFOUR (+6,12%) signe la plus forte hausse du CAC 40 après avoir vu sa dynamique s'accélérer au troisième trimestre grâce à un redressement marqué en Europe du Sud et une performance toujours solide au Brésil, son deuxième marché.

* Les UTILITIES (+0,4%) progressent alors que les taux longs très bas allègent la charge financière de groupes contraints d'investir à long terme. VEOLIA gagne 1,75%, ENGIE 1,64%.

* KERING (-3,27%), LVMH (-1,84%), HERMÈS (-1,36%) et L'ORÉAL accusent les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 alors qu'un avertissement sur résultats de l'allemand Hugo Boss (-10,23%) entretient la défiance à l'égard du luxe, une des principales victimes du ralentissement économique dans les pays émergents.

* RÉMY COINTREAU perd 2,67% après un début de séance en hausse. Le titre n'échappe pas à 'l'effet Hugo Boss' bien que le groupe ait limité la baisse de sa croissance organique au deuxième trimestre de son exercice 2015-2016, porté par une meilleure tenue de ses ventes de cognac à la faveur de solides performances aux Etats-Unis.

* Exposé aussi aux émergents, l'AGROALIMENTAIRE (-0,8%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombé par Nestlé (-2,5%) qui a abaissé son objectif de croissance organique des ventes. DANONE perd 1,02%.

* Les PÉTROLIÈRES (+1,63%) soutenues par la hausse des cours du brut, les FINANCIÈRES - assurances (+1,31%) et banques (+1,18%) -, toujours portées par des politiques monétaires expansives, comptent parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe. AXA gagne 1,73%, BNP PARIBAS 1,54%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,3%, CRÉDIT AGRICOLE 1,41%. Hors CAC, CNP ASSURANCES prend 2,8%.

* TOTAL s'adjuge 1,47%.

* MAUREL & PROM gagne 1,37% après avoir annoncé vendredi que les modalités définitives du projet de fusion avec MPI (+2,68%) ont été approuvées, la parité ayant été fixée à 1,75 action MPI par action Maurel & Prom après distribution exceptionnelle d'un dividende de 0,45 euro aux actionnaires de MPI.

* AIR FRANCE-KLM progresse de 1,4%. Le tribunal de grande instance de Bobigny a donné raison à Air France, qui reprochait au Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) de ne pas avoir appliqué totalement les modalités du précédent plan de restructuration, "Transform 2015". La compagnie, a par ailleurs fait savoir jeudi sa maison mère, peut encore éviter l'application du plan qui prévoit 2.900 suppressions de postes d'ici 2017 si des négociations avec les syndicats aboutissent rapidement.

* NEXANS gagne 2,74% après avoir assuré que la poursuite de sa restructuration aurait à nouveau un effet positif sur ses marges d'ici à la fin de l'année. Le fabricant de câbles a fait état d'une légère baisse organique de ses ventes au troisième trimestre.

* PIERRE & VACANCES (-1,96%) a enregistré une baisse de 9,7% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre de son exercice décalé, la croissance de 5,5% du pôle tourisme ne suffisant pas à compenser la chute de 65,1% dans l'immobilier. Le groupe a indiqué que le portefeuille de réservations à date pour le premier trimestre 2015-2016 confirmait la poursuite de la croissance des activités touristiques.

* VIRBAC (+8,28%) signe l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes nourris. Les investisseurs misent sur une prochaine reprise de l'activité du laboratoire spécialisé dans la santé animale au lendemain de l'annonce de ses revenus trimestriels.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES chute de 6,32% dans des volumes élevés. Le spécialiste de la biopsie optique a confirmé les craintes du marché avec la publication de son activité trimestrielle, une semaine après son avertissement sur résultats.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant