Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
LES VALEURS BANCAIRES EN FORTE BAISSE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
LES VALEURS BANCAIRES EN FORTE BAISSE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 est en baisse de 2,49% à 3.628,49 points vers 12h00 et efface ses gains de l'année, plombé, comme les autres indices européens, par l'incertitude qui entoure la zone euro au lendemain des élections en Italie. L'issue du scrutin est considérée comme un des pires cas de figure : l'impossibilité de former un gouvernement. Autre sujet d'inquiétude : le "fiscal cliff" qui refait surface aux Etats-Unis, le volet dépenses d'un éventuel accord bipartisan devant être réglé d'ici au 1er mars juin pour éviter les ajustements automatiques.

* Dans ce contexte, les financières sont les premières victimes. L'indice des bancaires (-2,76%) et des assurances (-2,06%) accusent les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* A Paris, CRÉDIT AGRICOLE (-5,73%), CNP ASSURANCES (-5,51%) SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-5,33%), BNP PARIBAS (-5,48%), NATIXIS (-4,48%) accusent les plus fortes baisses du SBF 120. AXA perd 3,73%.

* Au sein du CAC 40, seul TECHNIP (+0,4%) et VIVENDI (+0,03%) sont, légèrement, dans le vert.

VIVENDI a fait état mardi d'un résultat net ajusté conforme à ses attentes, soutenu par le succès des jeux vidéo de sa filiale Activision Blizzard.

Dans le SBF 120, HERMÈS (+0,71%), Bureau Veritas (+0,71%) et CGG (+0,61%) signent les trois plus fortes hausses.

* SEB perd 2,73% après avoir publié mardi des résultats 2012 en baisse, en raison de la crise économique en Europe qui a pesé sur les dépenses des ménages en petit électroménager, mais le groupe espère renouer avec une croissance organique de ses ventes en 2013.

* SILIC (-2,46%) propose un dividende légèrement réduit à 4,55 euros par action au titre d'un exercice 2012 marqué par une hausse des loyers mais aussi par un rythme de développement prudent dans le contexte économique actuel.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant