Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 perd 0,4% à 3.824 points vers 12h45, les marchés actions européens étant plombés par la dégradation relative des conditions de financement de l'Italie lors des premières adjudications de dette italienne depuis que Fitch a abaissé la note de crédit du pays à BBB+ .

* Les valeurs CYCLIQUES mènent le mouvement de baisse, subissant des prises de bénéfice après avoir été les principales gagnantes de l'appétit pour le risque à l'origine de la remontée des Bourses.

LEGRAND (-2,5%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après une progression de 12,6% depuis la mi-janvier. SAINT-GOBAIN perd 2% et ARCELORMITTAL 1,9%.

* RENAULT se classe derrière avec un recul de 1,8% après que JP Morgan a abaissé son conseil sur le titre de surpondérer à neutre.

Le groupe a signé dans la matinée avec trois syndicats son accord de compétitivité en France qui, selon son président Carlos Ghosn, lui permettra d'économiser 500 millions d'euros par an.

* Les valeurs de la DISTRIBUTION (-0,7%) comptent parmi les plus fortes baisse sectorielles en Europe, dans le sillage d'Inditex (-2,8%) qui a annoncé des résultats 2012 en hausse mais dans le bas des estimations de certains analystes.

CARREFOUR perd 1,5% et, hors CAC 40, CASINO (-1,5%) accentue son recul après l'annonce par l'Autorité de la concurrence d'un examen approfondi de la prise de contrôle du distributeur Monoprix.

* SAFRAN rebondit (+2%), en tête des hausses du CAC 40, après avoir perdu 3,4% lors des quatre dernières séances. UBS a relevé son objectif de cours de 36 à 44 euros, disant s'attendre à ce que la croissance du bénéfice du groupe soit plus forte que celle de l'économie.

ZODIAC AEROSPACE gagne 2%, en tête des hausses du SBF 120, à un plus haut historique.

* BIOMERIEUX (-4,9%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après des résultats 2012 inférieurs aux attentes marqués par une dégradation des marges opérationnelles, l'année 2012 ayant souffert d'éléments exceptionnels.

* INTERPARFUMS gagne 3,49% après l'annonce d'un dividende exceptionnel à l'occasion de la publication de résultats 2012 en forte progression.

Raoul Sachs, Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant