Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
L'ORÉAL, VALEUR RECHERCHÉE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
L'ORÉAL, VALEUR RECHERCHÉE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui reprend des couleurs après trois séances consécutives de pertes, la BCE ayant indiqué qu'elle fournirait des liquidités si nécessaire à Chypre après le rejet par le Parlement chypriote de la taxation des comptes bancaires, condition du plan de sauvetage financier du pays.

A 12h47, l'indice CAC 40, qui a perdu 2,5% au cours des trois dernières séances, reprend 0,47% à 3.793,32 points.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF sont cependant recherchées, le plan de sauvetage chypriote étant considéré par certains comme un nouvel épisode de la crise financière de la zone euro et ayant ravivé du même coup les craintes sur la région.

ESSILOR s'octroie 1,48%, plus forte hausse du CAC 40. FRANCE TÉLÉCOM gagne 1,44% L'ORÉAL 1,41%, GDF SUEZ 0,9%, AIR LIQUIDE 0,73% et DANONE 0,72%. L'indice Stoxx du secteur européen des pharmaceutiques s'octroie 0,6%, plus forte hausse sectorielle en Europe.

* Les BANQUES européennes (+0,59%) reprennent quelques couleurs, soutenues par les assurances de la Banque centrale européenne sur Chypre après avoir pâti de la controverse sur la taxation des dépôts.

CRÉDIT AGRICOLE avance de 1,16%, BNP PARIBAS de 1,04% et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 0,34%.

* EADS perd 2,7%, après avoir bondi de 20% depuis l'annonce fin février de ses résultats annuels et de ses perspectives pour 2013, la valeur pâtissant également du rebond de l'euro à plus de 1,29 dollar.

* ACCOR (-1,32%) souffre de la dégradation de recommandation de Société générale sur la valeur, le broker, qui a retiré son conseil à l'achat, attendant peu de choses à court terme et déplorant toujours le "manque d'objectifs précis en matière de distribution de dividende exceptionnel".

* ATOS (-3,47%) enregistre la plus forte baisse du SBF 120. Siemens (+0,7%) a annoncé qu'il procédait à la cession d'obligations convertibles en actions Atos, le conglomérat industriel allemand voulant ainsi tirer parti de la hausse de quelque 30% du titre du groupe français de services informatiques sur l'année écoulée.

* ILIAD perd 2,44% à 153,65 euros après le plus haut historique touché la veille à 161,50 euros à la suite de la publication de résultats 2012 meilleurs qu'attendu.

Morgan Stanley a également abaissé son conseil de "surpondérer" à "pondération en ligne".

* EURAZEO (-1,21%) a fait état d'une nouvelle perte en 2012, pénalisé par les charges liées à des cessions d'actifs et au refinancement d'entreprises détenues en portefeuille.

* TECHNICOLOR (+9,49%) signe la plus forte hausse du SBF 120, la valeur profitant de plusieurs avis positifs d'analystes, dont une recommandation à l'achat de Goldman Sachs, qui juge le groupe en bonne voie pour atteindre son objectif d'un Ebitda d'au moins 600 millions d'euros en 2015.

* UBISOFT (+2,21% à 8,80 euros) rebondit sur un support technique autour de 8,5 euros pour se rapprocher d'une résistance testée à plusieurs reprises depuis le début du mois à près de 9,2 euros.

* MERSEN (-4,65%) a vu ses résultats chuter l'an dernier, pénalisés par les coûts liés à ses mesures d'adaptation, et le groupe s'attend à un début d'année encore difficile avant une reprise d'activité au second semestre 2013.

* NRJ GROUP recule de 1% après s'être montré prudent pour cette année dans un "contexte incertain" et avoir annoncé qu'il ne verserait pas de dividende au titre de l'exercice écoulé.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant