Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
CARREFOUR EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS
CARREFOUR EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris dans un marché en hausse, la progression de plusieurs poids lourds de la cote compensant l'annonce d'une contraction de l'activité dans le secteur manufacturier en Europe.

Le marché a également accéléré ses gains après que la Commission européenne a indiqué ne pas discuter avec l'Espagne d'un extension du calendrier pour réduire le déficit budgétaire du pays, comme l'avait indiqué plus tôt une source gouvernementale à Reuters.

A 13h04, le CAC 40 progressait de 1,23% à 3.777,15 points, après avoir perdu 3,6% depuis son plus haut du 14 mars :

* Signe, malgré tout, de la prudence des investisseurs, les titres DÉFENSIFS sont recherchés et permettent à de grosses capitalisations comme EDF (+2,8%) et GDF SUEZ (+2,5%) de soutenir la cote.

VEOLIA ENVIRONNEMENT prend 2,3%, UNIBAIL-RODAMCO 2%, L'ORÉAL 1,6% et ESSILOR 1,5%.

* Le secteur des télécoms se distingue, dopé par des spéculations sur des opérations de fusion-acquisitions. Selon le blog Alphaville du Financial Times, Verizon Communications et AT&T travaillent à une offre commune sur l'opérateur mobile britannique Vodafone.

Par ailleurs, le câblo-opérateur Liberty Global a annoncé jeudi qu'il avait pris une participation de 12,65% dans le capital de son homologue néerlandais Ziggo, une opération qui a déclenché des spéculations d'OPA.

L'indice Stoxx 600 des télécoms (+2%) signe la plus forte hausse sectorielle en Europe.

A Paris, BOUYGUES (+3,5%), maison-mère de Bouygues Télécom, est en tête du CAC 40. FRANCE TÉLÉCOM et VIVENDI (SFR) avancent tous deux de 1,2%.

* A l'inverse, les valeurs MINIÈRES sont délaissées, dans le sillage des cours des métaux plombés par les craintes entourant la situation économique mondiale après la publication de plusieurs statistiques jugées peu encourageantes.

Lanterne rouge du CAC 40, ARCELORMITTAL recule de 3,4%, suivi sur le SBF 120 d'APERAM (-2,15%) et d'ERAMET (-1,7%).

Le secteur européen des ressources de base (+0,06%) affiche la plus faible progression en Europe.

* TECHNIP bondit de 2,9%. Le groupe parapétrolier a remporté dans le cadre d'un consortium avec le japonais JGC Corporation un appel d'offres portant sur la construction d'un site de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la péninsule de Yamal, en Russie.

* CARREFOUR avance de 2,7%. Le distributeur travaille sur un projet d'expansion au Brésil et en Chine qui pourrait être prêt au début 2014, déclare mardi le PDG du groupe de distribution dans un entretien au Financial Times.

* SAFRAN gagne 2,9% après les propos jugés rassurants jeudi du président François Hollande et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault sur le sort qui sera réservé au budget de la défense nationale.

Selon un analyste, la progression du titre est également technique, la valeur comblant le gap ouvert lors de la cession des titres détenus par l'Etat.

* Le SECTEUR DE L'AÉRONAUTIQUE se distingue dans un contexte de forte activité pour l'aviation commerciale.

EADS prend 2,7%. Selon le Wall Street journal, International Airlines Group (IAG) pourrait commander dès cette semaine à Airbus, la filiale du groupe européen, des appareils A350 pour la compagnie British Airways.

Sur le SBF 120, ZODIAC AEROSPACE s'adjuge 2,5%, l'équipementier aéronautique ayant rassuré sur ses performances du premier semestre et ses prévisions pour son exercice 2012-2013.

AIR FRANCE-KLM gagne également 3%.

* LAGARDÈRE progresse de 1,9%, après avoir annoncé mardi la cession de sa participation de près de 25% dans le groupe Amaury pour un prix total de 91,4 millions d'euros.

* TRIGANO (+4,8%) a fait état d'un repli, attendu par les analystes, de 9,4% de ses ventes à périmètre constant sur les six premiers mois de son exercice 2012-2013 clos fin février.

Les analystes de Portzamparc relèvent avoir senti le management relativement optimiste pour le second semestre grâce notamment à un carnet de commandes élevé.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant