Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
ACCOR EN TÊTE DES HAUSSES DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE
ACCOR EN TÊTE DES HAUSSES DU CAC 40 À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, dans une séance volatile, l'indice CAC 40 avançant de 0,33% à 3.280,91 points à 12h33, après avoir perdu plus de 1% en matinée, alors que le Fonds monétaire international (FMI) envisagerait d'accroître ses ressources de 1.000 milliards de dollars (780 millions d'euros), selon l'agence Bloomberg :

* ACCOR (+4,53%) signe la plus forte hausse de l'indice CAC 40, le groupe hôtelier ayant confirmé son objectif de résultat d'exploitation 2011 après avoir réalisé une croissance organique de ses ventes de 3,6% au quatrième trimestre.

* STMICROELECTRONICS est en progression de 3,43%, le fabricant de semi-conducteurs profitant de la publication trimestrielle d'ASML (+1,43%) qui dope le secteur des valeurs technologiques, et de son exposition au dollar.

L'indice sectoriel Stoxx s'adjuge 1,05%, BULL 4,78% et SOITEC 2,52%.

* Les BANCAIRES profitent du regain d'optimisme du marché sur la situation financière européenne lié au projet prêté au FMI d'accroître ses ressources, et aux adjudications de dette allemande et portugaise, réalisées avec des rendements en baisse.

SOCIETE GENERALE gagne 4,24%, CREDIT AGRICOLE 2,42% et BNP PARIBAS 0,77%.

* Les groupes IMMOBILIERS bénéficient de leur statut de valeurs refuges alors que le marché se montre davantage prudent après l'abaissement des prévisions de croissance de la Banque mondiale.

UNIBAIL-RODAMCO gagne 0,65%, NEXITY 5,23%, plus forte hausse du SBF 120, et MERCIALYS 2,31%. L'indice Stoxx du secteur progresse de 0,48%.

GECINA avance de 3,67%. Le groupe a annoncé la cession de 444 millions d'euros d'actifs résidentiels et a dit être en négociation avancée sur la vente de deux actifs supplémentaires pour un montant cumulé de 55 millions d'euros, ce qui permettrait de réaliser l'intégralité de son objectif de 500 millions d'euros de cessions d'actifs résidentiels au premier semestre.

* EDF s'octroie 1,08%. Les tarifs de l'électricité en France pourraient bondir de 30% d'ici à 2016 étant donné les investissements prévus, selon des propos du président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Philippe de Ladoucette, rapportés par la presse.

* A rebours de tendance, les CYCLIQUES sont victimes de la révision à la baisse des prévisions de croissance de la Banque mondiale.

MICHELIN perd 0,83%, TECHNIP 0,6% et SCHNEIDER ELECTRIC 0,35%. L'indice Stoxx du secteur automobile cède 0,3%.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-4,11%) enregistre la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120. La Commission européenne a annoncé mercredi l'ouverture d'une procédure formelle pour enquêter sur une éventuelle entente entre SUEZ ENVIRONNEMENT (-3,13%), Veolia et Saur dans le marché de l'eau et des eaux usées en France, en particulier en matière de prix.

Un analyste parisien a cependant estimé que la baisse des titres s'expliquait moins par l'annonce de la Commission que par un abaissement de l'objectif de cours de Société générale pour Veolia et de celui de Nomura pour Suez.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant