Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

le
0
LES VALEURS BANCAIRES EN BAISSE À LA MI-JOURNÉE À LA BOURSE DE PARIS
LES VALEURS BANCAIRES EN BAISSE À LA MI-JOURNÉE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance, les discussions en cours sur le dossier grec et les interrogations sur une éventuelle intervention des banques centrales en septembre incitant les investisseurs à la prudence.

Vers 13h, l'indice CAC 40 perd 0,27% à 3.423,34 points dans des volumes représentant à peine 650 millions d'euros sur NYSE Euronext :

* LES BANQUES pèsent sur la tendance, principales victimes des doutes sur une intervention des banques centrales après avoir le plus profité de cet espoir.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE perd 3,23%, BNP PARIBAS 2,3% et CRÉDIT AGRICOLE 2,24%. L'indice Stoxx du secteur en zone euro abandonne 1,4% après avoir pris 30% dans le sillage des propos fin juillet de Mario Draghi sur le soutien de la BCE à la zone euro.

* Les CYCLIQUES sont également sanctionnées en raison des signes de ralentissement économique après la multiplication des indicateurs jugés décevants.

SAINT-GOBAIN lâche 1,9%, ACCOR 1,82% et CAPGEMINI 1,67%.

* PSA Peugeot Citroën (-4,01%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et du secteur automobile en Europe (-2,13%), la rumeur d'une sortie de la valeur de l'indice s'intensifiant depuis lundi et une note d'Exane BNP Paribas sur le sujet.

RENAULT cède 2,75%.

* Les MINIÈRES (-1,9%) figurent parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, plombées par une chute des cours de l'acier, à leur plus bas depuis fin 2009, et par une note d'un broker qui a dégradé le secteur sidérurgique aux Etats-Unis, convaincu d'une nouvelle baisse des cours des métaux.

ARCELORMITTAL est en repli de 2,06%.

* A rebours de tendance, les VALEURS offrant un PROFIL DÉFENSIF sont recherchées, à l'image de SANOFI (+1,56%), PERNOD RICARD (+1,27%) et DANONE (+1,13%), plus fortes hausses du CAC 40.

* AIR FRANCE-KLM abandonne 1,12%. Air France annoncera jeudi en comité d'entreprise les sureffectifs du personnel navigant des trois compagnies régionales destinées à être fusionnées dans un seul pôle.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant