Les valeurs suivies à la mi-journée à la Bourse de Paris

le
0
NATIXI EN HAUSSE À LA BOURSE DE PARIS
NATIXI EN HAUSSE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée. De nombreuses publications d'entreprises jugées encourageantes ne parviennent pas à compenser les nouveaux replis d'activité en France et en Chine en février.

A 13h35, l'indice CAC 40 cède 0,48% à 4.320,18 points.

* GEMALTO (-6,56% dans des volumes représentant 4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext) accuse la plus forte baisse du SBF 120, Visa et MasterCard ayant annoncé qu'ils utiliseraient une nouvelle technologie pour les paiements mobiles ne nécessitant pas de composante sécurisée, spécialité du groupe français.

INGENICO, de son côté, abandonne 2,1% malgré son partenariat avec Samsung Electronics et la perspective d'une nouvelle hausse de la rentabilité.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES sont pénalisées par les statistiques macroéconomiques chinoise et française, des stratégistes indiquant préférer attendre d'avoir plus de visibilité sur la croissance mondiale pour jouer cette thématique.

RENAULT cède 2,45%, BOUYGUES 2,13%, ALCATEL-LUCENT 2,04%, LAFARGE 1,92% et ARCELORMITTAL 1,89%. L'indice Stoxx du secteur européen de la chimie (-1,3%) et l'automobile (-1,46%) accusent les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* ACCOR (-2,12%) s'est dit confiant pour 2014 mais sans dévoiler ses objectifs financiers, ce qui pèse sur le titre en dépit d'un résultat d'exploitation légèrement meilleur que prévu l'an dernier.

* A rebours de tendance, TECHNIP (+8,18%) signe la plus forte hausse du SBF 120 après avoir confirmé l'ensemble de ses prévisions et annoncé un dividende plus élevé qu'attendu au titre de l'exercice 2013, qui auront vu les résultats du spécialiste des équipements pétroliers et gaziers progresser.

* SUEZ ENVIRONNEMENT (+7,02%) a publié des résultats 2013 portés par ses économies et s'est dit prêt à réaliser des investissements "ciblés", notamment pour se renforcer sur ses marchés les plus porteurs.

* TECHNICOLOR grimpe de 5,83% dans des volumes représentant 3,5 fois leur moyenne quotidienne sur Euronext, les investisseurs saluant le redressement des activités l'an dernier qui conforte à leurs yeux les ambitions affichées par le groupe à l'horizon 2015.

* CAPGEMINI (+4,36%) table sur un rebond de la demande pour les services informatiques cette année après un exercice 2013 contrasté, marqué par une amélioration de sa rentabilité en dépit d'un contexte peu porteur et de l'impact défavorable des changes.

* THALES (+4,03%) vise en 2014 une croissance à deux chiffres de ses prises de commandes dans les pays émergents, son ticket pour échapper à la morosité commerciale dans les marchés matures, tout en poursuivant l'amélioration de sa rentabilité.

SAFRAN, en revanche, est en baisse de 2,17%. Si le groupe a dépassé ses objectifs en 2013 grâce à une hausse deux fois plus forte que prévu des services pour moteurs civils, le recul de ses résultats dans les activités de sécurité déçoit en revanche les investisseurs.

* NATIXIS s'octroie 3,7% après avoir fait état d'une hausse de son résultat net en 2013, profitant notamment de son programme de maîtrise des charges.

* SCHNEIDER ELECTRIC (+3,05%) a indiqué que sa priorité irait désormais à la croissance organique et à l'intégration de ses dernières acquisitions, clôturant ainsi un cycle de croissance externe qui aura vu le groupe tripler de taille en dix ans.

* DANONE progresse de 1,69%, soutenu par le projet du groupe allemand Fresenius de faire une offre sur les activités de nutrition médicale du français, selon des sources proches du dossier.

Danone compte réduire encore ses coûts en Europe en 2014, une année au cours de laquelle il compte repartir de l'avant et stabiliser sa marge après un exercice 2013 affaibli par ses difficultés en Chine, la pression fiscale et la hausse des prix du lait.

* AB SCIENCE se replie de 5,15% à 14,73 euros, la valeur fermant un gap ouvert le 18 février après avoir buté contre sa moyenne mobile à 200 jours le même jour, alors à 16,69 euros.

* M6, de même, recule de 2,96% à 16,54 euros, la valeur se reposant vers un support technique à 16,5 euros après avoir été surachetée la veille après les résultats annuels du groupe et avoir buté sur une résistance technique autour de 17 euros.

* SPIR COMMUNICATION (-2,69%) a accusé une perte opérationnelle de 41,7 millions d'euros en 2013, plombé par 13,3 millions de provisions pour dépréciation du goodwill de l'activité Distribution d'imprimés publicitaires et du goodwill de l'activité Imprimerie ainsi que par 26,1 millions de provisions pour charges de restructuration. Les investisseurs se montrent également déçus de l'absence de perspectives pour 2014.

* GUERBET (+1,4%) a annoncé avoir reçu l'approbation de la Food and Drug Administration (FDA) pour une nouvelle unité de production de Lipiodol en solution injectable, au Canada. Le Lipiodol est utilisé comme agent de contraste dans le cadre d'examens radiologiques.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant