Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris qui a clôturé en hausse de 1,48% à 3.459,44 points mais dans des volumes insignifiants (1,7 milliard d'euros, soit la moitié du volume quotidien moyen des trois derniers mois), en l'absence des investisseurs américains bloqués chez eux par le cyclone Sandy qui s'est abattu sur New York et a contraint nombre d'institutions, dont Wall Street, à rester fermées.

* La séance a été marquée par des achats en faible quantité de valeurs pénalisées récemment.

* MICHELIN (+3,27% à 67,04 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 pour la deuxième séance consécutive, le titre du fabricant de pneumatiques poursuivant une remontée entamée après la publication le 22 octobre d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse sensible (+5,7%) due à la répercussion sur ses clients de la hausse des prix du caoutchouc. La baisse actuelle des cours de cette matière première conforte la hausse de l'action qui a pris près de 5% entre le 22 octobre et la clôture de lundi.

* ARCELORMITTAL s'est repris (+3,21% à 12,215 euros) après avoir cédé 5,8% au cours des six dernières séances. ALCATEL-LUCENT a pris 2,97% à 0,797 euro (-10,3% entre le 18 et 29 octobre).

* SOCIETE GENERALE a pris 2,66% à 25,05 euros sur des achats à bon compte, le titre ayant perdu près de 9% au cours des sept dernières séances.

* CARREFOUR a gagné 2,5% à 18,825 euros. Le titre, récemment réapprécié par des analystes, demeure dans une configuration technique haussière tant qu'il reste au dessus de sa moyenne mobile à 20 jours (17,1 euros) et pourrait atteindre 19,8 euros.

* SAINT-GOBAIN (+2,57% à 27,505 euros) a rebondi sur un support technique situé autour de 26,8 euros, et a franchi à la hausse sa moyenne mobile à 20 jours (à 27,2060 euros).

* SANOFI (+2,51% à 69,35 euros), valeur sur laquelle JPMorgan a relevé l'objectif de cours de 74 à 78 euros et réitéré son conseil de surpondérer, a été le principal contributeur à la hausse de l'indice phare avec TOTAL (+1,56% à 38,99 euros).

Selon Les Echos, le gestionnaire du réseau gazier espagnol Enagas à l'intention de déposer une offre de reprise de TIGF, la filiale de transport et de stockage de gaz de Total que le groupe pétrolier cherche à vendre.

* LEGRAND (-0,27% à 29,9 euros), EDF (-0,09% à 16,48 euros) et TECHNIP (-0,07% à 86,83 euros) ont été les seules valeurs du CAC 40 à clôturer légèrement en baisse.

* DASSAULT SYSTEMES (-1,43% à 82,1 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 40, ex-aequo avec RUBIS qui subi quelques prises de bénéfice (-1,43% à 46,485 euros). HSBC a abaissé sa recommandation sur Dassault Systèmes de "surpondérer" à "neutre", anticipant un ralentissement de la croissance des résultats en 2013.

* STERIA (+9,87% à 11,85 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, le groupe de services informatiques ayant annoncé une croissance plus forte qu'attendu de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

* ERAMET a bondi de 6,12% à 99,5 euros après une perte cumulée de 10,58% au cours des six dernières séances. Le groupe minier a annoncé avoir reconduit jusqu'au 31 décembre 2013 son pacte d'actionnaires avec la Société territoriale de participation industrielle (STCPI), co-dirigée par les trois provinces de Nouvelle Calédonie, au sein de la Société Le Nickel qui exploite les mines du territoire.

* WENDEL (+2,53% à 68,06 euros) a annoncé un investissement de 125 millions de dollars (97 millions d'euros environ) dans le groupe africain IHS Holding, spécialisé dans les infrastructures de télécommunications.

* FAIVELEY TRANSPORT a repris 2,76% à 43,56 euros au lendemain d'une chute de près de 6%.

* THERMOCOMPACT a pris 13,43% à 21,70 euros après avoir touché un plus haut historique à 22,70 euros en séance dans des volumes représentant près de 30 fois leur moyenne des trois derniers mois. Le groupe a fait état de discussions entre certains de ses actionnaires de référence, les familles Mollard et Cornier, détenant un total de 53,1% du capital, et le fonds de capital investissement Naxicap Partners dans le cadre d'un projet d'offre publique d'achat simplifiée.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant