Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
1
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a fini la séance en baisse, plombée en fin de journée par une information selon laquelle l'artillerie ukrainienne a détruit une partie importante d'une colonne de blindés russes ayant franchi la frontière ukrainienne.

L'indice CAC 40, qui gagnait plus de 1% en milieu d'après-midi, a terminé en repli de 0,74% à 4.174,36 points, ramenant à +0,64% son gain sur la semaine:

* De nombreuses CYCLIQUES, très sensibles à la situation dans l'est de l'Europe et à ses possibles conséquences économiques, ont entraîné le retournement du marché en fin de séance.

LAFARGE a terminé en repli de 1,93% à 55,98 euros, plus forte baisse du CAC 40 devant RENAULT (-1,69% à 57,54 euros), SOLVAY (-1,61% à 115,85 euros), MICHELIN (-1,53% à 79,82 euros) et ACCOR (-1,51% à 34,555 euros). Hors CAC, APERAM a perdu 2,76% à 22,545 euros.

* En revanche, EDF (+2,33% à 24,605 euros) a signé la plus forte des hausses du SBF 120, RBC Capital Markets et MainFirst Bank considérant que les annonces à venir sur les tarifs de l'électricité devraient permettre de restaurer la confiance dans le producteur d'énergie.

* Les groupes parapétroliers TECHNIP (+0,56% à 68,33 euros), CGG (+0,7% à 6,601 euros) et Fugro (+2,67% à 28,10 euros) ont repris des couleurs, leurs récentes chutes en Bourse incitant certains investisseurs à se repositionner sur ces titres en dépit de perspectives jugées peu favorables.

* GAMELOFT a pris 1,52% à 4,67 euros, la valeur rebondissant sur un support technique à 4,60 euros malgré les craintes de certains analystes pour les perspectives de l'éditeur de jeux vidéo, qui a lancé fin juillet un avertissement sur 2014 ayant déclenché une chute de 16,5% du titre.

* GENFIT (-2,94% à 26,77 euros), plus forte baisse du SBF 120, a continué de faire le yoyo après trois séances marquées par de fortes variations. La société française de biopharmacie, qui développe un traitement de la NASH, une cirrhose du foie due à une alimentation trop riche, avait été dopée mardi matin par son homologue américaine, Incept, qui avait fait état de tests encourageants de son programme NASH.

* ELIOR (-1,56% à 12,60 euros) a dégagé sur neuf mois un chiffre d'affaires en hausse de 7,1%, notamment soutenu par l'effet de l'acquisition de TrustHouse Services (THS) aux Etats-Unis. Mais la croissance organique a décéléré à 3,6% après 3,7% au premier semestre, principalement en raison du ralentissement économique en France et en Italie, a précisé le groupe de restauration et de services.

* GROUPE GO SPORT (+2,41% à 4,25 euros) a annoncé la signature d'un protocole d'accord avec la coopérative Twinner France offrant la possibilité à chaque membre du réseau Twinner (qui comptait 153 magasins fin 2013), de signer un contrat d'affiliation avec le distributeur d'articles de sport.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le vendredi 15 aout 2014 à 18:16

    Si Poutine a la coulante ça sera pire