Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse après avoir touché un plus haut annuel en séance, les déclarations des nouveaux dirigeants chinois en faveur de la croissance reléguant au deuxième plan la crainte du "fiscal cliff" américain.

L'indice CAC 40, qui a inscrit un nouveau plus haut de 16 mois à 3.607,10 points en matinée, a fini sur un gain de 0,28% à 3.590,50 points.

* Les CYCLIQUES ont dans l'ensemble profité de la perspective d'une poursuite de la politique de soutien à la croissance en Chine, ALSTOM gagnant 3,78% à 29,485 euros, STMICROELECTRONICS 3,2% à 4,995 euros et VALLOUREC 2,99% à 40,88 euros.

L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base a pris 1,65% et celui de la construction 0,48%.

* BOUYGUES (+6,1% à 20,25 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40, le titre poursuivant ainsi un rattrapage entamé au cours du mois de novembre (+14,3% depuis le 20 novembre) après avoir enfoncé une résistance technique située à 20 euros. La valeur accuse toutefois encore la sixième plus forte baisse du CAC 40 avec une perte de près de 17% depuis le début de l'année contre un gain de 14% pour l'indice.

* FRANCE TÉLÉCOM s'est octroyé 2,84% à 8,424 euros et VIVENDI 0,78% à 16,70 euros.

Un achat de l'opérateur Maroc Telecom par France Télécom pourrait être "stratégiquement intéressant", a déclaré le PDG de l'opérateur téléphonique français Stéphane Richard au Figaro, en ajoutant toutefois qu'il dispose de moyens financiers limités pour réaliser des acquisitions.

* EADS a encore avancé de 2,46% à 27,23 euros dans la perspective d'un accord imminent sur la structure de l'actionnariat et la gouvernance du groupe d'aéronautique.

Depuis le 28 novembre et la montée des rumeurs de changement rapide dans l'actionnariat du groupe, EADS affiche un gain proche de 12%.

* A rebours de tendance, UNIBAIL RODAMCO (-1,73% à 176,10 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. Morgan Stanley a abaissé sa recommandation de "pondération en ligne" à "surpondérer" sur la valeur, l'intermédiaire évoquant une décision "tactique" liée à la valorisation du titre après sa récente montée (+8,25% depuis le 16 novembre).

* PPR (-1,26% à 140,60 euros) a repris son souffle après un gain de 7,4%.

* GDF SUEZ a abandonné 1,2% à 17,24 euros. Selon le site d'informations économiques latribune.fr, GDF Suez devrait annoncer le non renouvellement du pacte d'actionnaires qui contrôle 48,4% du capital de SUEZ ENVIRONNEMENT (-1,21% à 8,35 euros) perdant ainsi le contrôle de la société.

* SILIC a clôturé en repli de 2,43% à 83,57 euros, signant ainsi la plus forte baisse du SBF 120 après avoir enfoncé en séance une résistance technique autour de 85 euros.

* AREVA (-2,38% à 12,485 euros) a encore été pénalisé par les inquiétudes entourant l'avenir de l'EPR après le nouveau surcoût de l'EPR de Flamanville pour EDF (+0,79% à 14,08 euros après une baisse de 2,27% mardi), projet dont l'italien ENEL a en outre décidé de se retirer.

* GROUPE STERIA a progressé de 8,71% à 12,73 euros, dopé par une note positive d'Exane BNP Paribas, le broker jugeant le moment propice pour investir sur cette valeur.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant