Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, le rebond de l'euro à près de 1,10 dollar, contre moins de 1,05 dollar à mi-mars, incitant aux prises de profits et éclipsant l'indice du climat des affaires allemand, ressorti au plus haut depuis juillet 2014.

L'indice CAC 40 a fini en repli de 1,32% à 5.020,99 points après avoir bondi de 19,1% depuis le début de l'année:

* ACCOR (-4,25% à 47,375 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, les fonds d'investissement Colony Capital et EURAZEO (-3,33% à 64,50 euros), principaux actionnaires d'Accor, ayant cédé 9,6% du capital du groupe hôtelier, soit près de la moitié de leur participation, pour un montant cumulé de 1,1 milliard d'euros.

* De son côté, DASSAULT AVIATION, qui fait également l'objet d'un placement, est suspendue. AIRBUS GROUP a annoncé la cession d'un bloc de 1,61 million d'actions qu'il détient dans Dassault Aviation, représentant environ 17,5% du capital du fabricant de l'avion Rafale.

* LES VALEURS "DOLLAR" ont été pénalisées par l'appréciation de l'euro face au billet vert. AIRBUS GROUP a fini en repli de 2,35% à 58,89 euros et STMICROELECTRONICS de 4,38% à 8,60 euros.

* Les valeurs CYCLIQUES ont été pénalisées par les prises de bénéfice des investisseurs. CAPGEMINI a perdu 3,62% à 73,99 euros après un gain de 29,1% depuis le début de l'année, PSA a cédé 2,76% à 14,965 euros après un bond de 50,6% depuis fin 2014, ou encore VINCI a abandonné 1,66% à 54,37 euros (-20% depuis le début de l'année).

* PLASTIC OMNIUM (-5,65% à 24,72 euros) a enregistré la plus forte baisse du SBF 120, Crédit Suisse considérant que le marché sous-estime les risques pesant sur la croissance de produits clés de l'équipementier automobile.

* LAGARDÈRE a reculé de 1,89% à 27,05 euros. HSBC a abaissé sa recommandation à "conserver" et ramené son objectif de cours de 28,50 euros à 27 euros.

* En revanche, VALLOUREC (+5,31% à 23,09 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, des traders citant une information de l'hebdomadaire Challenges selon lequel le parapétrolier français envisagerait un rapprochement avec le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation (NSSMC).

Dans son sillage, les autres parapétrolières ont gagné du terrain, TECHNIP prenant 0,42% à 59,22 euros et MAUREL & PROM 1,16% à 7,50 euros.

* Le secteur européen des ACIÉRISTES (+1,2%) a fini en hausse, l'Union européenne ayant confirmé une information de Reuters selon laquelle Bruxelles va taxer des tôles d'acier inoxydable laminées à froid en provenance de Chine et de Taiwan.

APERAM a grimpé de 1,64% à 39 euros. De son côté, ARCELORMITTAL a gagné 1,68% à 9,446 euros, plus forte des quelques progressions du CAC 40.

* EURONEXT s'est adjugé 1,8% à 39 euros, après avoir annoncé le remboursement anticipé de 140 millions d'euros sur un prêt de 250 millions et avoir augmenté à 390 millions d'euros le montant de sa facilité de crédit renouvelable non tirée.

* UBISOFT s'est octroyé 1,47% à 17,20 euros, l'éditeur de jeux vidéo profitant notamment d'un regain d'optimisme après sa récente sous-performance boursière dans l'espoir de l'annonce du lancement plus rapide que prévu d'un nouveau produit.

* CELLECTIS a fini en baisse de 9% à 36,40 euros, après une suspension de cours jusqu'à 15h30, alors que les titres de la biotech française sont en baisse pour leur premier jour de cotation sur le Nasdaq (-3,86% vers 18h).

* TRANSGÈNE a reculé de 4,17% à 6,20 euros, après l'annonce mardi de l'accentuation de sa perte en 2014 avec un résultat net ressorti à -48,6 millions d'euros contre -42,9 millions un an plus tôt.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant