Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,43% à 3.438,26 points après trois séances consécutives de hausse et un gain de plus de 12% depuis que le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a déclaré le 26 juillet que la BCE était prête à faire tout son possible dans le cadre de son mandat pour assurer la pérennité de l'euro.

Depuis le début de l'année, le CAC 40 gagne 8,81%.

* Les CYCLIQUES, à l'exception de l'automobile, ont été les premières touchées par les prises de bénéfices alors que la Banque de France a annoncé prévoir une contraction de 0,1% de l'économie française au troisième trimestre.

* SCHNEIDER ELECTRIC (-3,97% à 49,165 euros) a accusé plus forte baisse du CAC 40 après avoir gagné plus de 22% depuis les propos de Mario Draghi.

TECHNIP a perdu 2,76% à 86,0 euros, VALLOUREC 1,92% à 36,535 euros, SAINT-GOBAIN 1,92% à 26,515 euros, ACCOR 1,78% à 27,065 euros.

* CREDIT AGRICOLE, qui cherche à céder sa filiale grecque Emporiki, a perdu 0,25% à 3,97 euros et a sous-performé les FINANCIÈRES au lendemain d'un bond de 6,65%.

Standard & Poor's a abaissé mardi soir la perspective de la note "CCC" de crédit de la Grèce de stable à négative, jugeant qu'Athènes pourrait être contraint de faire à nouveau appel à ses créanciers internationaux.

Moins exposées que CASA en Grèce, BNP PARIBAS a gagné 0,59% à 33,83 euros et SOCIETE GENERALE 1,08% à 19,605 euros.

* AXA a gagné 1,33% à 11,025 euros, bénéficiant d'une configuration graphique favorable après avoir franchi le seuil de 10,25 euros.

* PSA (+2,03% à 6,6 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, Kepler étant passé à l'achat sur une valeur qui a perdu 18% depuis le début juillet, date à laquelle les nouvelles négatives sur la situation du constructeur automobile ont commencé à s'accumuler.

Dans le sillage de PSA, FAURECIA, détenue à 57% par PSA, a pris 3,02% à 14,33 euros.

* AIR FRANCE-KLM a cédé 1,52% à 4,337 euros. Les stewards et hôtesses de l'air de la compagnie allemande LUFTHANSA (-3,84%) menacent de faire grève afin de faire pression sur la direction en pleine renégociations salariales. Le personnel navigant membre du syndicat Ufo se sont prononcés à 97,5% en faveur d'une grève, selon le syndicat.

* SOITEC (+7,91% à 2,88 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, la participation significative du fabricant de matériaux semi-conducteurs à un appel d'offres de la technologie photovoltaïque à concentration accentuant le rebond du titre, qui a fondu de 22% le mois dernier.

* MAUREL & PROM a progressé de 3,27% à 13,12 euros après avoir annoncé une progression de 24% de son chiffre d'affaires au premier semestre à la faveur de la hausse des cours du pétrole et de la prise en compte pour la première fois des ventes d'huile du champ de Sabanero, en Colombie.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant