Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a signé une troisième séance consécutive de baisse dans un climat d'inquiétudes sur les résultats d'entreprises à venir et de regain de tension entourant la crise de la dette en zone euro. Une adjudication italienne de bons à un an a fait ressortir un taux moyen supérieur à celui de septembre.

Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,5% à 3.365,87 points.

* EADS a pris la tête du CAC 40, grimpant de 5,29% à 27,48 euros après l'annonce de l'abandon des négociations de fusion entre le groupe européen de défense et d'aéronautique et le britannique BAE Systems, une opération qui avait suscité dès le départ la défiance des investisseurs et des actionnaires d'EADS.

* Dans le même secteur, SAFRAN (+3,23% à 30,32 euros) a signé la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Le fonds activiste britannique The Children's Investment Fund (TCI) a lancé une offensive contre la politique d'acquisitions menée récemment par Safran hors du secteur aérospatial.

* PPR a avancé de 2,48% à 128,20 euros après avoir officialisé mardi son projet de scission suivie d'une mise en Bourse de la Fnac. Citi maintient son conseil d'achat et souligne le potentiel de hausse du titre avec la remontée progressive des ratios boursiers. PPR se traite à 11,2 fois le BPA 2013 estimé par Citi contre 15,2 pour le secteur du luxe et 11,9 pour la distribution générale.

* BOUYGUES a progressé de 1,75% à 19,45 euros, rattrapant une partie des 2,3% perdus au cours des trois dernières séances. Le titre n'est toujours pas parvenu à combler l'important gap baissier (21,91/19,325 euros) ouvert le 30 août.

* CARREFOUR s'est octroyé 1,78% à 15,99 euros avant la publication jeudi en avant Bourse de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre.

* A l'inverse, PUBLICIS (-2,56% à 43,155 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, plusieurs traders estimant qu'une note de recherche négative d'Exane BNP Paribas a été à l'origine du mouvement.

* SAINT-GOBAIN s'est replié de 2,04% à 26,44 euros. UBS a abaissé sa recommandation à neutre contre achat, disant s'attendre au troisième trimestre à des résultats inférieurs à ceux du deuxième et à ce que le redressement de la division Vitrage n'intervienne pas en 2013.

* WENDEL a lâché 3,59% à 63,63 euros, signant un des plus forts replis du SBF 120. UBS est également passé d'achat à neutre sur l'action de la société d'investissement, dont SAINT-GOBAIN compte pour 30% de la valeur brute.

* Les valeurs TECHNOLOGIQUES (-1,95%) ont accusé de loin la plus forte baisse sectorielle en Europe, pénalisées par une note de Barclays qui s'attend à un autre trimestre de révision en baisse du consensus. Le broker a dégradé à neutre l'industrie européenne du logiciel, et estime que pour le matériel, la baisse du consensus est déjà dans les cours. Ses valeurs préférées sont celles des terminaux de paiement qui combinent logiciel et matériel.

CAPGEMINI a perdu 2,1% à 31,485 euros, INGENICO 3,71% à 40,05 euros, DASSAULT SYSTEMES 1,63% à 81,25 euros et GEMALTO 1,99% à 65,67 euros.

* PSA PEUGEOT CITROEN a cédé 1,59% à 5,885 euros. Moody's a abaissé la note des entités (CFR) du groupe automobile, qui passe de Ba2 à Ba3, avec perspective négative.

Par ailleurs, le groupe foncier britannique Hammerson, opérateur d'un grand centre commercial à Aulnay-sous-Bois, s'est dit prêt à discuter de l'avenir du site voisin de PSA à Aulnay.

* Deuxième plus forte baisse du SBF 120 derrière Dexia, ILIAD a lâché 3,94% à 120,60 euros. Le gouvernement a rappelé mardi soir que Free, la filiale d'ILIAD, devrait à terme déployer son propre réseau de téléphonie mobile dans les grandes villes.

* VILMORIN (-1,6% à 92,47 euros) a dit viser pour l'exercice 2012-2013 une hausse de plus de 6% de ses ventes après avoir enregistré une progression de 12% de son chiffre d'affaires au cours de son exercice clos à fin juin 2012.

Blandine Hénault et Raoul Sachs, édité par Gwénaëlle Barzic

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant