Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, soutenue par la situation économique aux Etats-Unis, avec une croissance ressortie plus forte que prévu au troisième trimestre et le projet du FMI de relever ses prévisions économiques du pays.

L'indice CAC 40 a fini sur un gain de 0,51% à 4.215,29 points dans un marché peu actif avec les fêtes de fin d'année.

* CARMAT a clôturé en hausse de 9,68% à 112,82 euros dans des volumes ayant représenté 31 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Le titre a gagné jusqu'à 43% en séance après l'annonce de la première implantation de son coeur artificiel le 18 décembre à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris.

Ce coeur artificiel, autonome, pourrait aider 10.000 malades en France et 100.000 en Europe et aux Etats-Unis, ont expliqué samedi ses créateurs et l'équipe qui a réalisé la première implantation.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil RISQUÉ ont été recherchées, comme les CYCLIQUES et les FINANCIÈRES, dans un contexte d'optimisme également nourri par la clarification de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

SOLVAY (+1,67% à 112,35 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, VINCI a progressé de 1,45% à 46,98 euros, MICHELIN de 1,31% à 75,69 euros et GEMALTO de 1,19% à 80,95 euros.

Du côté des financières, BNP PARIBAS a gagné 1,62% à 55,74 euros, SOCIETE GENERALE 1,48% à 41,50 euros, AXA 0,96% à 19,89 euros et CREDIT AGRICOLE 0,3% à 9,147 euros.

L'indice Stoxx du secteur européen de la chimie a pris 1,2% et celui dans banques 1,02%.

* A rebours de tendance, ALCATEL-LUCENT (-1,97% à 3,183 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40, pour son retour dans l'indice, mais affiche encore un gain de 234% depuis le début de l'année.

STMICROELECTRONICS, qui vient de quitter l'indice phare de la Bourse de Paris, a pris 2,9% à 5,752 euros.

* Les PARAPÉTROLIÈRES ont continué de perdre du terrain sur fond de craintes à l'égard de la croissance du secteur ravivées par plusieurs avertissements sur résultats lancés la semaine dernière. CGG a fini en repli de 1,61% à 11,91 euros, TECHNIP de 0,65% à 65,50 euros et VALLOUREC de 0,41% à 38,76 euros.

* AB SCIENCE a reculé de 2,53% à 13,50 euros, plus forte baisse du SBF 120, la valeur, survendue, se reposant sur un support technique vers 13,50 euros.

* ILIAD a cédé 1,87% à 146,80 euros. La ministre à l'Economie numérique Fleur Pellerin a dit qu'elle souhaitait "remettre de l'ordre" dans la téléphonie mobile française qui connaît une intense guerre des prix depuis que Free, la filiale d'Iliad, a déclenché les hostilités en intégrant le très haut débit mobile sans surcoût dans l'ensemble de ses offres.

* BUREAU VERITAS (+3,46% à 20,64 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté le double de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois après avoir annoncé l'acquisition pour 650 millions de dollars canadiens (447 millions d'euros) de Maxxam Analytics International Corporation.

* APERAM (+2,76% à 12,85 euros) a profité d'une configuration technique haussière pour tester sa moyenne mobile à 50 jours, à 12,80 euros, et une résistance située à près de 13 euros.

* COLAS a fini sur un gain de 2,77% à 122,30 euros après l'annonce de la vente à VINCI (+1,45% à 46,98 euros) de sa participation dans Cofiroute, pour une somme comprise entre 780 et 800 millions d'euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Benjamin Mallet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant