Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a repris sa marche en avant après une séance de consolidation, les espoirs d'une intervention des banques centrales ayant été nourris par les nouveaux signes de ralentissement de l'économie chinoise.

L'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,54% à 3.456,71 points, dans des volumes peu élevés, à peine 2,2 milliards d'euros ayant changé de mains sur NYSE Euronext Paris, soit 68% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont profité d'un environnement de taux très bas et de liquidités abondantes appelé à durer en Europe alors que, selon une enquête de l'agence Fitch, les investisseurs européens estiment que les banques ont besoin d'un nouveau LTRO (opérations de refinancement à long terme) de la part de la BCE.

AXA (+2% à 11,245 euros) a également profité, selon des traders, d'une note de Morgan Stanley dans laquelle l'intermédiaire réaffirme sa préférence pour la valeur dans le secteur de l'assurance et estime que le marché exagère ses besoins en capital.

SOCIETE GENERALE a avancé de 1,33% à 19,865 euros. Selon des sources proches de l'opération, Carlyle Group et TCW Management sont proches d'un accord pour racheter TCW à SocGen.

CRÉDIT AGRICOLE, qui a reçu plusieurs offres de rachat pour sa filiale grecque Emporiki, a progressé de 0,71% à 3,998 euros.

BNP PARIBAS a grimpé de 0,56% à 34,02 euros.

L'indice Stoxx des banques européennes s'est octroyé 0,48% et celui des assureurs 0,66%.

* Les VALEURS DEPENDANTES de la croissance asiatique, en particulier dans le SECTEUR DU LUXE, ont été soutenues par la perspective de nouvelles mesures visant à soutenir l'économie chinoise.

LVMH a fini en tête du CAC 40 (+2,76% à 134,15 euros), L'OREAL s'est adjugé 1,99% à 102,50 euros, et SAINT-GOBAIN, qui réalise 20% de son activité dans les pays émergents et en Asie, a pris 1,57% à 26,93 euros.

Hors CAC, REMY COINTREAU a avancé de 2,04% à 95,50 euros et BIC (31% de son chiffre d'affaires dans les zones dites en croissance) de 2% à 89,17 euros.

* Les VALEURS TECHNOLOGIQUES EUROPEENNES ont avancé de 0,94% dans le sillage de Nokia (+6,45%), qui va céder quelque 500 brevets au groupe américain Vringo et vendre sa plate-forme de logiciels Qt au finlandais Digia (+8,33%) dans le cadre d'un plan de cessions d'actifs.

STMICROELECTRONICS a progressé de 1,91% à 4,867 euros, ALTRAN TECHNOLOGIES de 2,35% à 4,094 euros et NEOPOST de 2,03% à 44,25 euros.

* A rebours de tendance, UNIBAIL-RODAMCO a perdu 1,46% à 162,40 euros, plus forte baisse du CAC 40, après un gain de 23% depuis fin mai contre une hausse de 14% pour l'indice phare de la place parisienne.

* GDF SUEZ a cédé 1,4% à 19,425 euros après un gain de plus de 8% depuis le début du mois, contre +4,5% pour le CAC 40. En outre, les autorités belges ont décidé d'imposer l'arrêt d'un réacteur nucléaire d'Electrabel, filiale de GDF Suez, en raison d'une inspection des fissures de la cuve.

EDF a lâché 1,01% à 16,60 euros. De son côté, AREVA a pris 0,79% à 12,775 euros, la valeur rebondissant sur la borne basse de son canal haussier et ayant testé en séance une résistance technique à près de 13,3 euros.

* GEMALTO (-4,34% à 58,90 euros) et INGENICO (-4,47% à 41,08 euros) ont accusé les deux plus fortes baisses du SBF 120 sur des prises de bénéfices. Les titres de Gemalto, fabricant de cartes à puces, et d'Ingenico, spécialiste des terminaux de paiement, ayant largement surperformé le marché et gagné plus de 50% chacun depuis le début de l'année contre +10% pour le SBF 120.

* CEGEDIM (-4,73% à 16,91 euros) a subi une nouvelle dégradation de sa note de crédit de long terme de la part de Standard & Poor's (S&P), l'agence de notation craignant les effets potentiellement négatifs sur la trésorerie du groupe de sa publication semestrielle jugée décevante.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant