Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a clôturé quasiment inchangé (+0,07%) à 5037,18 points, de nouveaux indicateurs ayant confirmé le ralentissement de l'économie américaine dont la Réserve fédérale a pris acte mercredi, laissant entendre qu'un éventuel resserrement monétaire serait de faible ampleur.

* Les valeurs PÉTROLIÈRES (+1,56%) ont signé la meilleure performance sectorielle en Europe. TOTAL a gagné 1,03% à 46,47 euros, MAUREL & PROM 1,63% à 7,23 euros.

* Favorisé, comme les BANCAIRES (+0,74%) par les propos de la présidente de la Fed, Janet Yellen, l'IMMOBILIER (+1,15%) a signé une des meilleurs performances sectorielles. ICADE a progressé de 2,76% à 81,51 euros, KLEPIERRE de 1,59% à 45,30 euros, NEXITY de 1,22% à 38,54 euros.

BNP PARIBAS a pris 1,36% à 52,96 euros, SOCIETE GENERALE 1,33% à 42,57 euros et CREDIT AGRICOLE 1,19% à 13,23 euros.

* Fortement cyclique, l'AUTOMOBILE (+1,1%) a fini parmi les meilleures performances sectorielles alors que la reprise se confirme en Europe. VALEO (+2,8% à 139,45 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40. PEUGEOT a progressé de 2,87% à 15,59 euros, alors que PLASTIC OMNIUM a gagné 3,45% à 26,66 euros et FAURECIA 2,40% à 40,50 euros.

* GENFIT a pris 5,14 % à 55,00 euros et enregistré la meilleure performance du SBF 120, après avoir chuté de 3,52% mercredi alors que, selon un trader, des hedge funds avaient pris des positions vendeuses.

* ALSTOM s'est adjugé 1,05% à 29,44 euros, la valeur rebondissant sur un support technique vers 29 euros pour tester une résistance à 30 euros. Par ailleurs, le géant français a officialisé la signature d'un train à zéro émission pour la région de Calw en Allemagne.

* A l'inverse, les valeurs de consommation discrétionnaire (-0,46%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle, plombées par le recul des valeurs du luxe qui doivent répondre à la baisse de l'euro par un ajustement de leurs prix en Europe et en Asie. LVMH s'est replié de 1,43% à 168,30 euros et KERING de 1,40% à 194,25 euros.

* ARCELORMITTAL (-1,40% à 9,28 euros) a accusé l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC 40, pénalisé par la chute des cours du minerai de fer.

* BIOMÉRIEUX (-4,20% à 89,78 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, Morgan Stanley, qui a abaissé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "sous-pondérer", évoque dans une note la menace de la concurrence à venir pour le spécialiste du diagnostic in vitro.

* AUBAY a progressé de 6,83% à 11,89 euros, la valeur étant recherchée au lendemain de l'annonce de perspectives à moyen terme saluées par le marché.

* GAMELOFT a grimpé de 5,99% à 4,60 euros, après avoir confirmé son objectif de lancements de jeux sur smartphone et dit viser un rebond de sa croissance et de sa profitabilité en 2015.

* SOPRA STERIA GROUP a progressé de 4,39% à 74,95 euros, après avoir abandonné 1,24% à la mi-séance. Le groupe de conseil et de services technologiques a fait état de prévisions jugées prudentes et d'un objectif de marge opérationnelle moins élevé que prévu pour 2017.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant