Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en légère hausse dans des volumes limités en ce lundi de Pentecôte, férié dans de nombreux pays d'Europe, y compris l'Allemagne et la France, même si les marchés étaient ouverts à l'exception de quelques places, dont Athènes, Vienne et Zurich.

L'indice CAC 40 a pris 0,17% à 4.589,12 points dans des volumes équivalant à 56% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, après avoir pris 1,36% la semaine dernière grâce principalement aux mesures de soutien annoncées par la BCE.

* ORANGE (+1,75% à 12,81 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 après avoir touché un plus haut depuis décembre 2011 à 12,85 euros. Le titre a accéléré sa hausse en fin de séance, des traders évoquant une rumeur de marché selon laquelle Deutsche Telekom (+0,63%) pourrait faire une offre sur l'opérateur télécoms français.

* PUBLICIS (+1,34% à 61,82 euros) a testé sa moyenne mobile à 50 jours, à 62,09 euros, et une résistance technique entre 62 et 63 euros après un rebond sur un support situé autour de 61 euros.

* Les VALEURS FINANCIERES et de nombreuses CYCLIQUES sont restées soutenues par les mesures de la BCE destinées à lutter contre la faiblesse de l'inflation, à relancer le crédit et à soutenir la reprise au sein de la zone euro.

ARCELORMITTAL a pris 1,42% à 11,405 euros, TECHNIP 1,18% à 79,47 euros, SOLVAY 1,13% à 120,70 euros, BNP PARIBAS 0,79% à 52,32 euros, SOCIETE GENERALE 0,53% à 44,615 euros et CREDIT AGRICOLE 0,29% à 11,95 euros.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE a en revanche été quelque peu délaissé après avoir surperformé les autres valeurs la semaine dernière grâce, notamment, aux annonces de la BCE (+1,4% sur la semaine pour l'indice Stoxx du secteur automobile, contre +0,9% pour le Stoxx 600).

RENAULT, plus forte baisse du CAC 40, a perdu 1,39% à 70,84 euros et MICHELIN 0,66% à 91,84 euros.

* SAFRAN a fini en baisse de 1,23% à 50,63 euros, la valeur n'ayant pas réussi à franchir une résistance technique entre 51 et 52 euros.

* GECINA (-2,93% à 107,70 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant près du triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, après que le groupe espagnol de construction Metrovacesa a accepté de céder l'intégralité de sa participation dans la foncière avec une décote jugée élevée.

* EURAZEO a abandonné 1,67% à 63,59 euros. Suite à la période d'option du 14 au 27 mai du paiement du dividende versé au titre de l'exercice 2013, 39,68 % des droits ont été exercés en faveur du paiement du dividende en actions. Le prix des 589.053 actions nouvelles, qui seront émises le 31 mai, a été fixé à 55,12 euros par titre. (Le communiqué: http://r.reuters.com/tub99v)

* NEXANS a progressé de 2,4% à 42,885 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur rebondissant sur un support technique vers 42 euros.

* GROUPE STERIA a gagné 2,24% à 21 euros. Des analystes soulignent l'amélioration du sentiment de marché à l'égard de la SSII, qui projette un rapprochement amical avec Sopra et intéresse également Atos.

* ISPOS a avancé de 2,13% à 28,72 euros. La valeur a testé sa moyenne mobile à 50 jours, à 28,87 euros après sa sortie d'un canal baissier passant entre 27,75 et 28,5 euros.

* NUMERICABLE a pris 1,26% à 46,80 euros. Altice France, filiale d'Altice (-0,32%) et actionnaire de contrôle de Numericable Group, a finalisé l'acquisition de la totalité des participations des fonds Pechel et Five Arrows dans le câblo-opérateur représentant environ 2,6% du capital de Numericable Group au prix de 37,4139 euros par action, soit un montant total de 121,5 millions d'euros, payé en numéraire. (Le communiqué en anglais: http://r.reuters.com/pyt89v)

* ILIAD (+1,02% à 238,70 euros) est restée entourée alors que de nombreux analystes estiment que la maison mère de Free devrait être le principal gagnant en France de la consolidation du secteur télécoms.

* CS COMMUNICATION & SYSTÈMES a bondi de 51,46% à 3,12 euros, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small, après avoir annoncé vendredi la signature d'un accord industriel et commercial avec SOPRA (+2,48% à 87,36 euros), assorti d'un accord capitalistique entre Sopra et Duna, l'actionnaire de contrôle de CS Communication.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant