Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,19% à 4.475,86 points, soutenu par les valeurs cycliques, comme l'automobile, et le secteur pétrolier, alors que le cours de l'or noir continue de monter.

* Les VALEURS AUTOMOBILES ont profité des déclarations rassurantes de la présidente de la Fed sur la bonne santé de l'économie américaine, comme de nombreuses cycliques, notamment l'ÉNERGIE et la CONSTRUCTION.

RENAULT a avancé de 3,14% à 82,90 euros et PSA de 3,09% à 14,16 euros.

LAFARGEHOLCIM a pris 2,27% à 40,74 euros et ENGIE 2,2% à 13,95 euros.

* Les VALEURS liées aux PÉTROLE ont poursuivi leur hausse de la veille dans le sillage du pétrole (+1,13% à 51,12 dollars vers 17h40), qui consolide sa position au-dessus des 50 dollars le baril.

TOTAL a monté de 3,06% à 43,765 euros et TECHNIP de 2,98% à 50,72 euros. VALLOUREC a bondi de 9,59% à 3,576 euros, plus forte hausse du SBF 120, et MAUREL ET PROM a gagné 2,99% à 3,44 euros.

* KERING s'est adjugé encore 3,44% à 156,55 euros, plus forte hausse du CAC 40, portée par une note de HSBC qui a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter" sur le titre en soulignant le potentiel de croissance organique de Gucci.

Dans le même secteur, LVMH a gagné 2,86% à 149,4 euros et, hors CAC, HERMES a pris 3,35% à 335 euros.

* NATIXIS a avancé de 3,2% à 4,319 euros, soutenue par une note de Jefferies qui salue la stratégie de diversification et d'expansion de la banque.

* En revanche, VIVENDI (-1,69% à 16,845 euros) a signé la plus forte des rares baisses du CAC 40 après une note de Barclays, qui a abaissé son conseil sur la valeur à "sous-pondérer" en raison des incertitudes pesant sur Canal+.

* PUBLICIS a reculé de 0,19% à 61,65 euros, après une note de Evercore qui anticipe une baisse de l'Ebitda et du résultat opérationnel du groupe de publicité.

* ALTRAN a perdu 1,77% à 12,78 euros, plus forte baisse du SBF 120, et WORLDLINE a lâché 1,46% à 26,705 euros, plusieurs analystes soulignant des prises de bénéfices sur ces deux titres qui ont progressé de 28% et 40% depuis début février.

* FUTUREN, suspendu lundi, a repris sa cotation sur un gain de 14,75% à 0,70 euro, le cours de l'exploitant de parcs éoliens se calant sur le prix de l'OPA simplifiée déposée par le fonds d'investissement Boussard et Gavaudan, qui a dépassé le seuil de 30% du capital. (Le communiqué: http://bit.ly/1TXc43M)

(Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant