Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 2,29% à 3.624,80 points.

Les marchés ont accusé le coup après les premiers résultats de l'enquête mensuelle Markit, qui ont douché les anticipations d'une sortie rapide de récession en zone euro, et après le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, qui évoque une sortie de la politique non conventionnelle et ultra-accommodante de la banque centrale américaine.

* Les valeurs FINANCIÈRES et CYCLIQUES ont été les principales victimes de la publication des PMI "flash", des risques entourant les politiques monétaires et des incertitudes que font peser sur la zone euro les élections législatives italiennes de dimanche et lundi prochains.

BNP PARIBAS (-4,55% à 42,5 euros), SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-4,53% à 29,28 euros) et CRÉDIT AGRICOLE (-4,43% à 7,271 euros) ont accusé les trois plus fortes baisses du CAC 40. L'indice des banques de la zone euro a abandonné 3,39%.

Derrière elles, VIVENDI, plombé par la chute de 17% des bénéfices de sa filiale Maroc Telecom que le groupe français souhaite céder, a perdu 3,98% à 14,85 euros.

ARCELORMITTAL a abandonné 3,93% à 11,485 euros. SOLVAY, par ailleurs rétrogradé à "sous-pondérer" par Barclays, a perdu 3,75% à 107,9 euros.

AXA a lâché 3,14% à 13,27 euros après avoir annoncé un résultat net 2012 en baisse de 4,0% et le versement d'un dividende de 0,72 euro.

SAFRAN, qui table sur une nouvelle amélioration de ses résultats en 2013 bien qu'un peu moins soutenue qu'en 2012, a abandonné 3,05% à 34,0 euros.

* Seules quatre valeurs du CAC 40 ont fini dans le vert à la faveur de la publication de leurs résultats.

TECHNIP (+4,29% à 82,34 euros) a dit viser une nouvelle croissance de ses ventes et de ses résultats en 2013 après un exercice 2012 solide, annonçant ainsi des perspectives nettement meilleures que celles de l'italien Saipem qui avait lancé fin janvier un avertissement sur ses marges.

VALLOUREC (+3,44% à 41,835 euros) s'est déclaré toujours confiant dans ses perspectives sur les marchés du pétrole et du gaz mais a ajouté que la demande sur ses autres marchés restait ralentie, avec une faible visibilité.

SCHNEIDER ELECTRIC (+2,31% à 56,67 euros) prévoit une légère reprise de sa croissance en 2013 et une possible amélioration de ses marges, confiant dans sa capacité à pouvoir compenser par ses prix et ses gains de productivité des volumes de marché qui resteront contrastés.

CAPGEMINI a fini peu changé (+0,08% à 36,89 euros). Le groupe de services informatiques compte sur sa présence en Inde, où les coûts sont moins élevés, et sur sa capacité à proposer des offres mondialisées pour compenser en 2013 la morosité de la conjoncture économique en Europe.

* ARTPRICE a gagné 3,53% à 27,6 euros dans des volumes représentant deux fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois après que le groupe spécialisé dans la cotation du marché de l'art sur internet ayant annoncé la signature d'une alliance stratégique avec le chinois Artron.

* INGENICO a perdu 4,38% à 45,655 euros dans des volumes représentant 7,8 fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois, le spécialiste des terminaux de paiement ayant été pénalisé par l'avertissement sur ses résultats lancé par son concurrent américain VeriFone Systems, dont le titre a chuté de 33% en après-Bourse à Wall Street.

* PAGESJAUNES (-6,58% à 2,13 euros) a accusé la plus forte du SBF 120 au lendemain de la décision de Fitch de dégrader la note de l'éditeur d'annuaires de "B" à "B-".

* JCDECAUX a chuté de 5,02% à 20,7 euros sur des prises de bénéfice déclenchées mercredi par le retour dans l'actualité de l'intérêt du groupe français pour l'américain CBS Outdoor. Le titre avait pris plus de 21% depuis le début de l'année.

* PARROT a chuté de 9,98% à 25,89 euros, parmi les plus fortes baisses de l'indice des petites et moyennes capitalisations, la société de haute technologie ayant annoncé des résultats annuels inférieurs aux attentes.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant