Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,42% à 4.442,55 points, les inquiétudes sur la croissance chinoise ayant gagné les marchés d'actions à la veille de la publication de la première estimation de l'indice Markit des directeurs d'achat en Chine pour le mois de septembre. Sont aussi attendus mardi les indices Markit pour la zone euro, à la traîne de l'économie mondiale.

* ARCELORMITTAL a perdu 2,5% à 11,305 euros, en phase avec les valeurs liées aux ressources de base (-3,03%), qui ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, touchées par les craintes entourant la Chine et par la baisse des cours du fer et de l'acier, pour les mêmes raisons.

* Egalement affecté par les inquiétudes concernant l'activité en Chine, MICHELIN a lâché 2,37% à 77,84 euros.

* PUBLICIS GROUPE (-3,42% à 55 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et se traite à des plus bas d'un mois après la révision à la baisse des prévisions de ZenithOptimedia pour la croissance du marché publicitaire mondial.

* KERING et LVMH, déjà sous pression la semaine dernière, ont lâché respectivement 1,81% à 160,35 euros et 1,49% à 132,45 euros alors que l'italien Prada (-6,31%) a publié à son tour des résultats semestriels en baisse du fait d'un ralentissement de ses ventes en Chine.

* AIR FRANCE-KLM (-5,16% à 7,644 euros) a accusé la deuxième plus forte baisse de l'indice SBF 120 après avoir perdu plus de 5% la semaine dernière, plombée par la grève des pilotes d'Air France. Le PDG du groupe Alexandre de Juniac a annoncé la suspension jusqu'en décembre du projet de filiale low cost Transavia Europe, à l'origine de la grève des pilotes, qui ont rejeté cette proposition.

* Plus forte baisse du SBF 120, CGG a chuté de 5,46% à 7,185 euros. Société générale a abaissé sa recommandation sur le titre d'"achat" à "conserver" et ramené son objectif de cours de 14 à 7,3 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC a gagné 2,01% à 200 euros sur des achats à bon compte, le titre ayant chuté de plus de 20% depuis un plus haut le 27 août après la publication par le laboratoire pharmaceutique de résultats semestriels en hausse. Depuis le 28 août, il se traite sous ses moyennes mobiles 20 et 50 jours (respectivement à 217,996 et à 206,383 euros ce lundi).

* MONTUPET a progressé de 1,96% à 55,61 euros après la publication par le fabricant de pièces pour automobiles d'une marge opérationnelle en forte hausse au premier semestre. Louis Capital Markets a relevé sa recommandation sur Montupet de "vente" à "achat", avec un objectif de cours porté de 50 à 65 euros.

* Les hausses dans le CAC 40 ont été de faible ampleur, les plus étant celles d'EDF (+0,67% à 25,62 euros) et de VINCI (+0,65% à 46,435 euros).

* SCOR a pris 1,7% à 24,875 euros, porté par un relèvement de recommandation d'Exane BNP Paribas, passé de "neutre" à "surperformance" sur le titre du réassureur, avec un objectif de 27,3 euros.

* STENTYS a chuté de 5,3% à 6,08 euros après l'annonce d'une perte nette de 13,2 millions d'euros au premier semestre, sur un chiffre d'affaires en hausse de 18% à 1,93 million d'euros. Les comptes du fabricant de stents ont été plombés par une provision de 5,3 millions d'euros au titre de l'abandon de son étude "Apposition V" qui portait sur un stent "métallique nu" destiné au marché américain.

* SAMSE a bondi de plus de 12,45% à 103,13 euros après l'annonce, par son actionnaire de contrôle Dumont Investissement (50,41% du capital), d'un accord avec CRH France Distribution, deuxième actionnaire (21,13%) et filiale de l'irlandais CRH Plc, offrant la possibilité à ce dernier de prendre le contrôle du groupe de distribution de matériaux de construction à partir de 2020, voire dès 2018 si les deux partenaires en conviennent. L'accord prend la forme d'une action de concert et CRH France a obtenu de l'AMF une dérogation au lancement d'une OPA mais déposera une offre publique si elle exerce sa faculté de devenir l'actionnaire majoritaire de Samse.

(Raoul Sachs et Yann Le Guernigou, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant