Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en forte hausse, les investisseurs espérant un compromis sur la dette grecque entre le nouveau gouvernement d'Athènes et ses créanciers (Union européenne, BCE et FMI).

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 1,09% à 4.677,90 points après être brièvement passé au-dessus des 4.700 points en séance, à 4.701,52 points, nouveau plus haut depuis juin 2008.

* Les secteurs européens liés aux MATIÈRES PREMIÈRES (+3,53% pour l'énergie et +3,6% pour les ressources de base) auront enregistré les plus fortes hausses sectorielles en Europe avec la remontée des cours du pétrole (+2,48% pour le baril de Brent vers 18h00) et des métaux (+2,91% pour le cuivre).

ARCELORMITTAL a fini en hausse de 4,22% à 8,90 euros et TECHNIP de 3,36% à 55,41 euros. Hors CAC, VALLOUREC (+7,71% à 22,14 euros) a signé la plus forte progression du SBF 120, APERAM a pris 4,26% à 24,345 euros et MAUREL & PROM 4,01% à 7,911 euros.

TOTAL (+2,72% à 48,28 euros) a également profité des résultats trimestriels meilleurs que prévu publiés par le britannique BP (+2,78%).

* Les BANQUES de la zone euro ont bondi de 3,68% avec l'envolée des établissements grecs (+17,96%).

SOCIETE GENERALE a avancé de 4,6% à 37,655 euros, plus forte hausse du CAC 40, CREDIT AGRICOLE de 3,24% à 10,995 euros et BNP PARIBAS de 2,56% à 48,405 euros.

* GEMALTO s'est octroyé 3,64% à 65,44 euros. La valeur est repassée au-dessus d'une résistance technique forte, à 65 euros, et a testé sa moyenne mobile à 50 jours (à 65,786 euros) après un rebond sur un support vers 63 euros.

* L'optimisme des investisseurs a en revanche pénalisé les valeurs offrant un PROFIL DÉFENSIF, comme PERNOD RICARD (-2% à 105,55 euros), L'OREAL (-1,24% à 155,75 euros), GDF SUEZ (-0,68% à 19,70 euros), ou encore SANOFI (-0,68% à 81,51 euros), plus fortes baisses du CAC 40. GDF SUEZ a également pâti de la baisse de ses homologues allemands (-4,09%) consécutive à un avis de la Cour de Justice européenne jugeant que la taxe allemande sur le combustible nucléaire est conforme au droit européen.

* AB SCIENCE a grimpé de 6,28% à 16,07 euros dans des volumes ayant représenté 3,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après avoir fait état lundi de résultats positifs de phase 2 pour sa molécule vedette, le masitinib, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique de l'estomac.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant