Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,32% à 4.422,84 points au terme de la dernière séance du mois et du semestre, les investisseurs étant dans l'attente cette semaine de plusieurs statistiques d'activité. L'indice PMI de l'activité manufacturière de la région de Chicago de juin est ressorti en dessous des attentes.

Au mois de juin, le CAC 40 a lâché 2,14%, mais au deuxième trimestre il a gagné 0,71%, et 2,94% depuis le début de l'année.

* Plus gros volume de la cote, BNP PARIBAS a avancé de 0,27% à 49,545 euros. Le Département américain de la Justice doit annoncer ce lundi après la clôture des marchés le règlement négocié avec la banque, qui devrait se voir infliger une amende record de 8,9 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) pour avoir contourné les règles d'embargo américain.

* Nombre de CYCLIQUES et FINANCIÈRES ont été pénalisées par l'attentisme sur les indicateurs macroéconomiques et avant les publications des résultats semestriels des entreprises.

CRÉDIT AGRICOLE (-2,83% à 10,3 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, ALCATEL-LUCENT a perdu 2,8% à 2,608 euros, RENAULT 2,06% à 66,03 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,87% à 38,255 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a perdu 2,32% à 13,915 euros. Le groupe, dont le titre reste un des meilleures performances du CAC 40 depuis le début de l'année, a annoncé avoir finalisé la cession, pour 240 millions d'euros, de sa participation de 65% dans Marius Pedersen Group qui assure la gestion et le traitement de déchets solides au Danemark, en République tchèque et en Slovaquie. Le produit de la vente contribuera à diminuer d'autant de la dette de Veolia.

* SOLVAY (+3,63% à 125,7 euros) a signé la plus forte hausse l'indice CAC 40. Exane BNP Paribas a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "surperformance", jugeant attrayant le groupe de chimie dans un contexte encore marquée par la fragilité de la demande.

* MONTUPET (-4,34% à 62,23 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé plusieurs supports techniques, notamment à 65 euros ainsi que sa moyenne mobile à 50 jours, à 64,48 euros.

* SOITEC (+6,94% à 2,31 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et repris des couleurs après sa chute de 21% la semaine dernière liée à l'annonce d'une augmentation de capital d'environ 83 millions d'euros jugée très dilutive.

* GENFIT s'est adjugé 3,79% à 26,0 euros. La société de biopharmacie a confirmé la sécurité d'emploi de son candidat médicament phare, le GFT505, dans le traitement de la NASH, une cirrhose du foie due à une alimentation trop riche.

* SPIR COMMUNICATION a fait un bond de 18,31% à 16,8 euros et enregistre la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small après l'annonce de la cession de la majorité du site de petites annonces automobiles LaCentrale.fr.

* A l'inverse, SEQUANA, qui a annoncé le lancement d'une augmentation de capital d'un montant brut d'environ 64 millions d'euros, susceptible d'être portée à 73,4 millions d'euros, a chuté de 14,11% à 4,08 euros et accusé la plus forte baisse du CAC Mid & Small.

(Raoul Sachs Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant