Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a clôturé en baisse de 1,06% à 4.974,65 points, la poursuite de la remontée des taux sur les marchés obligataires incitant les investisseurs à la prudence et à des prises de bénéfices.

* L'AUTOMOBILE (-2,43%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, principale victime des prises de profit opérées sur le marché.

RENAULT a perdu 2,18% à 93,32 euros et PSA 1,8% à 16,905 euros. Hors CAC, FAURECIA (-3,58% à 41,17 euros) et PLASTIC OMNIUM (-2,91% à 24,18 euros) ont fini parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120.

* UNIBAIL RODAMCO (-2,36% à 233,20 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et retrouvé une configuration graphique baissière inaugurée le 29 avril après que le titre a enfoncé ses moyennes mobiles 20 jours (252,88) et 50 jours (254,45). Ce mardi, il a comblé un gap haussier ouvert le 8 mai à 235,1 euros avec un plus bas de séance à 233,2 euros.

* AIRBUS GROUP a lâché 2,22% à 60,71 euros, pénalisé par la hausse de l'euro, passé au-dessus de 1,12 dollar, à 1,1271 (+1%), et reste pénalisé par les inquiétudes entourant le programme A400M après le crash d'un appareil samedi en Espagne.

SAFRAN (-2,33% à 65,0 euros) a également souffert de l'appréciation du billet vert.

* EIFFAGE (-3,62% à 51,66 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, sur des inquiétudes entourant le niveau des prises de commandes du groupe de BTP et de concessions après sa publication trimestrielle.

* Seules quatre valeurs du CAC 40 ont fini dans le vert :

ARCELORMITTAL (+3,54% à 9,836 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice, soutenu par la hausse des cours du minerai de fer qui a touché un plus haut de 10 semaines à 62,5 dollars la tonne livraison immédiate en Chine.

TECHNIP a gagné 1,52% à 62,7 euros et CGG 0,92% à 6,582 euros, les deux titres ayant été soutenus par la hausse de 2,13% des cours du baril de Brent.

KERING, qui était passé sous sa moyenne mobile 200 jours mercredi dernier, rebondit depuis jeudi dernier, finissant ce mardi en hausse de 0,52% à 164,95 euros après avoir retrouvé sa moyenne 200 jours à 166,05 euros, son plus haut du jour.

BOUYGUES, qui publie ses résultats trimestriels mercredi, a avancé de 0,3% à 36,965 euros.

* STMICROELECTRONICS a gagné 2,44% à 7,214 euros après avoir indiqué que son chiffre d'affaires du deuxième trimestre devrait progresser d'environ 3,5%. Le premier fabricant européen de microprocesseurs avait communiqué il y a deux semaines une fourchette de progression plus large, comprise entre 0 et +7%.

* NUMERICABLE-SFR (+0,78% à 51,65 euros) a relevé son objectif de rentabilité "à moyen terme" ainsi que le montant des économies qu'il prévoit d'effectuer d'ici à 2017.

* REXEL a avancé de 0,8% à 16,35 euros, la valeur profitant d'un rebond sur un support technique vers 16 euros.

* JACQUET METAL SERVICE a chuté de 5,28% à 18,65 euros au lendemain de l'annonce par le spécialiste de la distribution d'aciers spéciaux de résultats trimestriels jugés décevants malgré leur progression.

(Raoul Sachs, Alexandre Bokksenbaum-Granier, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant