Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a fini en baisse de 3,58% à 3.362,56 points, son plus bas depuis le 31 janvier, la correction attendue ayant été accentuée par les craintes concernant la croissance mondiale et la rumeur, démentie par Athènes, d'un report de la date limite d'échange de dette grecque avec les investisseurs privés.

Toutes les valeurs du CAC 40 ont fini dans le rouge.

* Les FINANCIÈRES et les CYCLIQUES ont été les principales victimes du retournement du marché. ALSTOM a perdu 6,23% à 30,185 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 5,64% à 48,48 euros et SAINT-GOBAIN 5,64% aussi à 33,60 euros.

Hors CAC 40, ERAMET a perdu 6,61% à 106,60 euros et TECHNICOLOR 6,78% à 2,144 euros.

* Les BANCAIRES ont signé les plus fortes baisses du CAC 40. BNP PARIBAS (-6,40% à 35,00 euros) a été le principal contributeur à la baisse de l'indice. SOCIETE GENERALE a lâché 7,8% à 23,00 euros et CREDIT AGRICOLE 7,24% à 4,507 euros.

Hors CAC 40, NATIXIS a perdu 5,93% à 2,54 euros.

* PSA PEUGEOT CITROËN (-3,48% à 13,71 euros) a dévoilé les modalités de l'augmentation de capital d'environ 1,0 milliard d'euros lancée dans le cadre de son alliance avec General Motors, qui offre une importante décote et permettra à GM de prendre 7% du capital.

* Les PARAPÉTROLIÈRES ont également été attaquées avec la rechute des cours du brut (-1,25% pour le baril de Brent). BOURBON a perdu 6,64% à 25,435 euros et CGG VERITAS 6,40% à 21,00 euros,

* LEGRAND a perdu 3,91% à 26,28 euros après que le fonds d'investissement américain KKR a annoncé lundi soir avoir cédé la quasi-totalité de sa participation, soit 12,7 millions d'actions, au prix unitaire de 27,0 euros. A l'issue de l'opération, sa participation dans l'entreprise française se limitera à environ 1% du capital.

* EUROFINS SCIENTIFIC (+3,24% à 71,75 euros) et GROUPE STERIA (+1,21% à 16,33 euros) ont été les seules valeurs du SBF 120 à finir en hausse.

EUROFINS a poursuivi sa progression au lendemain de l'annonce par le spécialiste franco-allemand de la bioanalyse d'un doublement de son résultat net en 2011.

STERIA a surperformé après l'annonce par le groupe de services informatiques de résultats supérieurs aux attentes en 2011 et de perspectives 2012 jugées rassurantes.

Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant