Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,37% à 3.939,92 points, les marchés étant rassurés par la victoire du Premier ministre japonais Shinzo Abe aux élections sénatoriales mais limitant leur progression compte tenu des publications trimestrielles contrastées.

* MICHELIN (+1,97% à 77,61 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40. Natixis a relevé son objectif de cours sur la valeur, de 77 à 90 euros, et réitéré son conseil d'achat.

* BNP PARIBAS (+1,67% à 45,75 euros) et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+1,5% à 29,72 euros) se sont classées derrière, et CRÉDIT AGRICOLE a pris 0,7% à 7,307 euros, tandis que l'indice Stoxx des valeurs bancaires (+0,76%) a signé la deuxième plus forte progression sectorielle en Europe, portés par les résultats meilleurs qu'attendu des banques suisses UBS (+2,5%) et Julius Baer (+5,68%).

* Les VALEURS PÉTROLIÈRES et assimilées ont progressé, portées par la convergence des cours du brut léger américain et du Brent, sous les 108 dollars le baril.

TOTAL a pris 1,03% à 40,18 euros, TECHNIP 0,97% à 83,5 euros et, hors CAC, CGG a gagné 2,49% à 19,32 euros. L'indice Stoxx de l'énergie a avancé de 0,63%.

* VIVENDI a gagné 1,16% 15,7 euros. Selon le Wall Street Journal, le conseil d'administration du groupe pourrait décider de pousser la filiale Activision Blizzard à approuver le versement d'un dividende exceptionnel, ce qui permettrait d'alléger le poids de la dette de Vivendi. Six des onze membres du conseil d'Activision sont du groupe Vivendi ou de ses filiales.

* A l'inverse, PUBLICIS (-1,46% à 57,94 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, plombé par Prosiebensat 1 Media (-4,78%) qui a été dégradé par Liberum Capital, passé d'"acheter" à "conserver" sur fond d'inquiétudes pour le marché publicitaire en Allemagne avant les élections fédérales. L'indice Stoxx des médias européens (-0,68%) a accusé la plus forte baisse sectorielle.

* SCHNEIDER ELECTRIC a perdu 1,42% à 56,92 euros, la valeur n'ayant pas réussi à repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours (à 58,09 euros).

* ALCATEL-LUCENT (+4,86% à 1,641 euro) a fini en tête des hausses du SBF 120 pour la deuxième séance consécutive après qu'un de ses clients, l'opérateur télécoms américain VERIZON, a révisé en hausse ses dépenses d'investissement en fin de semaine dernière.

* FAIVELEY TANSPORT a gagné 3,93% à 49,48 euros, le titre ayant confirmé une configuration technique haussière en franchissant dès l'ouverture sa moyenne mobile 20 jours à 47,68 euros

* AIR FRANCE-KLM (-5,89% à 6,071 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Oddo Securities a révisé en baisse ses estimations de résultats de la compagnie aérienne, a rapporté un vendeur actions qui s'attend à une publication trimestrielle sans relief le 26 juillet. Des brokers avaient mis l'accent la semaine dernière sur les incertitudes entourant l'avenir de la compagnie aérienne.

* SOITEC a perdu 5,68% à 1,66 euro. Le fabricant de plaques de silicium sur isolants a annoncé vendredi soir être parvenu à lever 71,5 millions d'euros à l'issue d'une augmentation de capital destinée à refinancer une obligation à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (Oceane).

* FAURECIA s'est replié de 1,4% à 20,41 euros. Natixis a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "neutre".

* SILIC a progressé de 2,16% à 87,2 euros et ICADE 2,8% à 70,96 euros après le succès de l'offre publique d'échange (OPE) de la filiale de la Caisse des dépôts sur la société immobilière.

* AB SCIENCE a pris 2,88% à 17,85 euros, la valeur testant ses moyennes mobiles à 50 jours (à 17,78 euros) et 200 jours (à 17,91 euros).

* EIFFAGE a avancé de 1,74% à 40,31 euros après la publication par APRR d'un chiffre d'affaires hors construction en hausse de 2,2% au deuxième trimestre, cette performance confirmant la bonne orientation du trafic cette année, selon des analystes.

* DERICHEBOURG a flambé (+22,75% à 2,968 euros), le groupe de services auprès des entreprises et des collectivités locales ayant accordé l'exclusivité à Swissport, prestataire de services d'assistance en escale pour le secteur aérien, pour la cession de Servisair.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant